RMC Sport

Tour de France : Sagan lave l’affront

Peter Sagan s'est imposé à Albi

Peter Sagan s'est imposé à Albi - -

Après trois deuxièmes places, le Slovaque Peter Sagan s’est magistralement adjugé la 7e étape du Tour de France à Albi après avoir fait sauter les autres sprinteurs dans la seule difficulté du jour. Un succès logique du maillot vert au parcours et à la personnalité atypiques.

« Je peux vous dire que Peter Sagan va être méchant vendredi ! » Cyrille Guimard, le consultant RMC Sport, ne s’était pas trompé. Après trois deuxièmes places sur ce Tour de France (Ajaccio, Calvi, Montpellier), le Slovaque enrageait de voir Kittel, Cavendish et Greiple s’adjuger les victoires d’étapes. Alors ce vendredi, bouillant, le coureur de la formation Cannondale les a tous mis KO ! Dans l'ascension menant au col de la Croix de Mounis, le coureur de 23 ans et ses équipiers ont fait exploser le peloton. Un coup d’éclat magique et surtout, très efficace puisque les trois grands sprinteurs ont explosé en plein vol. Exits Cavendish, Kittel et Greipel. Ne reste plus qu’à finir le travail. Et à ce jeu-là, les Cannondale n’ont pas déçu.

Après une vaine échappée de l’ancien Maillot Jaune Jan Bakelants (RadioShack), Cyril Gauthier (Europcar) et Juan José Oroz (Euskaltel), les partenaires de Sagan ont déposé leur sprinteur sur un plateau à Albi, à 70 bornes de l’arrivée. « Les Cannondale ont fait un coup de maître, témoigne admiratif Jérôme Pineau, le coéquipier de Mark Cavendish (Omega Pharma – Quick Step). On a chassé, on n’était pas loin mais on a senti qu’on ne rentrerait pas donc il était préférable de se relever. » Et de prendre un quart d’heure dans la musette !

Sagan a aussi les mains baladeuses

Vainqueur devant l’Allemand John Degenkolb, Peter Sagan signe enfin son premier succès sur ce Tour 2013, lui qui avait remporté trois étapes l’an passé. A 23 ans, il confirme surtout son incroyable talent. Lui qui, l’an passé pour sa première participation au Tour, avait fait main basse sur le maillot vert avec 141 points d’avance sur Greipel, un record dans le cyclisme moderne. A 14 étapes de la fin de ce Tour, le Slovaque est d’ores et déjà bien parti pour descendre les Champs-Elysées avec sa tunique fétiche, son objectif principal (il possède 74 points d'avance sur Greipel).

Mais Peter Sagan, ce n’est pas seulement un redoutable coureur. Personnage à part, il aime presque autant gagner que faire le show. On se souvient de son imitation de Hulk et de Forest Gump l’an passé, mais aussi de… sa main aux fesses de Miss Tour des Flandres, en début de saison. Le cliché sur le podium avait fait le tour des réseaux sociaux. Gagneur né très vite qualifié de « phénomène », Peter Sagan amuse ou… agace. Fabian Cancellara n’apprécie que modérément les excentricités du Slovaque. « Il m’irrite à faire son show qui revient à ridiculiser ses adversaires », a pesté un jour le Suisse. Une déclaration qui n’a sans pas touché l’intéressé, bien trop focalisé sur son objectif : gagner, encore et toujours.

A lire aussi :

Pineau : « Les Cannondale ont fait un coup de maître »

Leopard lâche Fränk Schleck...et irrite Andy

Kelly : « Cavendish joue de malchance »

Aurélien Brossier avec QG, PYL et PTa.