RMC Sport

Tour des Flandres: Sagan donne sa version après sa chute

Peter Sagan

Peter Sagan - AFP

Spectateur de la victoire de Philippe Gilbert ce dimanche dans le Tour des Flandres, Peter Sagan semble encore amer. Alors qu’il était parti à la poursuite du Belge, le double champion du monde sur route en titre a chuté à moins de 20 kilomètres de l’arrivée, un événement qu’il explique à sa manière.

Peter Sagan a la défaite amère. Habitué aux places de deuxième à l’instar d’un Raymond Poulidor, le double champion du monde sur route en titre n’a pas pu lutter pour la victoire finale dans le Tour des Flandres, ce dimanche. Et pour cause, lancé à la poursuite du futur vainqueur, le Belge Philippe Gilbert (Quick-Step Floors), le Slovaque, tenant du titre, a chuté à moins de 20 kilomètres de l’arrivée. Le leader de la formation Bora-Hansgrohe a en effet heurté une barrière de sécurité le long d’un secteur pavé.

A lire aussi >> Tour des Flandres: Sagan chute, Gilbert s’offre la classique en solitaire

La veste d’une spectatrice mise en cause

Mais selon lui, cette chute n’est pas de sa faute. Dans un message posté sur Facebook, Peter Sagan précise qu’il a chuté à cause de la veste d’une spectatrice. "J’étais proche de la barrière, mais je suis persuadé que si je n’avais pas accroché cette veste, je ne serais pas tombé" explique ainsi le coureur slovaque. Dénonçant en fait à demi-mot l’attitude négligente de la spectatrice en question, qui laissait pendre sa veste par-dessus la barrière.

A voir >> Peter Sagan s'essaye au hockey... sans trop de réussite

Une dent contre les Flamands

A demi-mot seulement, puisqu’il précise ensuite que ce sont "des choses qui arrivent en course", et qu’il souhaite désormais se "concentrer sur Paris-Roubaix", qui aura lieu dimanche prochain. Le problème, c’est que cette chute au Tour des Flandres intervient dans une période de tension entre Peter Sagan et les coureurs flamands et néerlandais. A l'issue de Gand-Wevelgem, la semaine dernière, Sagan avait été pris à partie par la presse belge pour un coup d'épaule sur le Maxime Vantomme. A l’issue de la course Gand-Wevelgem, le Slovaque avait lui fustigé le comportement de Niki Terpstra.

A lire aussi >> Greg van Avermaet enlève Gand-Wevelgem

Les lunettes de la discorde

Ce dernier était coupable selon lui, de n’avoir pas assez travaillé à ses côtés dans l’échappée qui avait vu Greg Van Avermaet et Jens Keukeleire s’envoler finalement vers un duel pour la victoire. Résultat, deuxième épisode de la brouille entre les deux hommes, Niki Terpstra brise les lunettes de Sagan au passage après sa chute, dimanche, en roulant dessus par mégarde. Par mégarde seulement? Nul ne sait vraiment. En tout cas Peter Sagan était d’autant plus furieux, qu’il était le tenant du titre sur Gand-Wevelgem, ainsi que sur le Tour des Flandres.

Le très attendu Paris-Roubaix ne manquera donc pas de piment dimanche prochain, d’autant que ce sera la dernière course du Belge Tom Boonen, l’un des grands favoris, au même titre que le Slovaque donc.

A lire aussi >> Cyclisme: Nacer Bouhanni rempile chez Cofidis

DC