RMC Sport

Wiggins avance masqué

Bradley Wiggins

Bradley Wiggins - -

Souvent présenté comme un mini Tour de France, le Critérium du Dauphiné, remporté ce dimanche par le Britannique, a livré de précieux enseignements à un mois de la Grande Boucle. Bilan.

Wiggins n’aime pas la haute montagne
Bien que vainqueur d’un Critérium du Dauphiné très exigeant, Bradley Wiggins éprouve les pires difficultés dès que la pente s’élève. Samedi lors de l’ascension du Collet d’Allevard, l’Anglais était au bord de l’implosion. Un sacré problème en vue de la Grande Boucle : « Je ne suis pas un pur grimpeur comme Alberto (Contador) ou Andy (Schleck), avoue le spécialiste du chrono. Pour gagner, ce sera donc très difficile. Mais sur le Tour, on ne sait jamais…. ». A un mois du départ de la Grande Boucle, le coureur de Team Sky est peut-être en forme trop tôt. Pas vraiment de bon augure avant une compétition comme le Tour de France.

Evans peaufine sa préparation
A l’inverse de Bradley Wiggins, Cadel Evans, deuxième au classement général, est encore loin de sa meilleure forme. Le coureur de la BMC en convient : « Je suis venu sur le Dauphiné pour me préparer pour le Tour. J’espérais être mieux ». Problème, la Grande Boucle arrive vite : « J’ai toujours de bons souvenirs en France, positive-t-il. Puis le Tour reste le tour, même si Contador sera là. » L’objectif pour l’Australien : faire mieux que l’an passé où il avait terminé 20e.

Vinokourov prend de l’âge
Lors des deux dernières étapes de montagne, le coureur kazakh n’a pas pu répondre aux attaques de Joaquim Rodriguez en montagne. Pas de panique, toutefois, pour le coureur d’Astana : « Mon bilan sur le Critérium est bon », assène celui qui s’est classé à la 3e place au général. Pour le prochain Tour de France, l’ex-banni du peloton veut avant tout se faire plaisir : « Avant la retraite, j’aimerais bien ramener un beau maillot jaune pour ma collection personnelle. Une belle étape de montagne, ça serait pas mal, aussi ». A bientôt 38 ans, Alexandre Vinokourov disputera son dernier Tour de France en juillet prochain.

Kern veut se montrer
Premier Français lors de cette édition du Critérium du Dauphiné et vainqueur d’une étape de montagne, Christophe Kern espère faire aussi bien lors de la prochaine Grande Boucle. A 30 ans, l’Alsacien n’a déjà plus le temps : « Le Critérium me donne des ambitions. Maintenant, j’espère que moi et toute l’équipe serons dans la même forme lors du prochain Tour de France. Mais je ne me mets aucune pression et je ne me fixe aucune limite ». Comme son coéquipier Thomas Voeckler, Christophe Kern mise beaucoup sur ce Tour de France pour se faire un nom auprès du grand public. Ce Critérium réussi y aura contribué.

Florian Fieschi avec G.Q.