RMC Sport

Voeckler vous salue bien

Voeckler s'impose en aptron à Grenoble

Voeckler s'impose en aptron à Grenoble - -

Thomas Voeckler (Europcar) a signé son premier succès de la saison à l'occasion de la 6e étape du Critérium du Dauphiné, vendredi à Grenoble. De bon augure à trois semaines du départ du Tour de France.

Il n’avait pas encore levé les bras cette année, et on s’en inquiétait presque. Thomas Voeckler aura attendu les premières moiteurs de juin pour rectifier cette anomalie. Dans son rôle favori, celui de chasseur d’étape, « Ti-blanc » s’est rappelé au souvenir de ceux qui l’enterraient un peu vite. Malchanceux, en petite forme et récemment blessé - une fracture de la clavicule mi-avril - Voeckler avait disparu des radars depuis quelques mois. C’est finalement sur une étape courte (143km), vallonnée dans sa première partie et promise aux sprinteurs, que le diable est sorti de sa boite.

La chaleur de plomb et les pentes raides du Col du Barioz, fatales aux « grosses cuisses » comme Nacer Bouhanni, la partie devenait jouable pour les baroudeurs. C’est sur ce même col, à 60km de la ligne d’arrivée, que s’est dessinée la bonne échappée du jour, avec Voeckler, Alexandre Geniez (FDJ), meilleur Français au général vendredi matin (18e) et six autres coureurs. Un groupe bientôt réduit à quatre unités sur une accélération de l’Espagnol Herrada (Movistar). Après avoir contrôlé les attaques de Kevin Seeldrayers et Egor Silin, les deux Astana de l’échappée, Voeckler dominait tranquillement Herrada au sprint pour la deuxième victoire de l’équipe Europcar sur ce Dauphiné.

Le Tour en point de mire

Avec cette victoire à la pédale, Voeckler s’est aussi rassuré dans l’optique d’un Tour 2013 sur lequel Europcar fonde beaucoup d’espoirs. En plus du classement général, que visera Pierre Rolland, l’équipe vendéenne chassera les nombreuses étapes aux parcours accidentées. Avec un Voeckler en grande forme, les « Verts » ont un atout en or : un vrai gagneur et un capitaine de route exemplaire pour son leader.

Les leaders, justement, de ce Dauphiné ont passé une journée plutôt tranquille. Tous sont arrivés à bon port, bien calés dans un peloton encore fourni, arrivé 46 secondes après Voeckler et réglé par Boassen Hagen devant le maillot vert, Gianni Meersman. Samedi, ceux-là devraient avoir plus de mal. En plus de la mythique montée de l’Alpe d’Huez, en début d’étape, les coureurs avaleront quatre ascensions, avec une arrivée prévue en altitude à Superdévoluy. Pour Alberto Contador et les autres, ce sera l’avant-dernière occasion de faire trembler l’indéboulonnable leader Chris Froome.

A lire aussi

Dauphiné : Froome fait coup double

Dauphiné : Froome envoie un message

Dauphiné : Veilleux, le « caribou » joyeux

Thomas de Saint Leger