RMC Sport

Vuelta: Roglic et Jumbo-Visma frappent fort, Pinot lâché d’entrée

Primoz Roglic a écarté la concurrence

Primoz Roglic a écarté la concurrence - @AFP

Le Slovène Primoz Roglic (30 ans), vainqueur du Tour d'Espagne 2019, s'est imposé pour la première étape de la Vuelta 2020 entre Irun et Arrate mardi grâce à une attaque placée dans le dernier kilomètre.

Primoz Roglic va bien, merci pour lui. Le Slovène a commencé la 75e édition de la Vuelta comme il avait terminé la précédente, avec le maillot rouge sur le dos. Vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, il a confirmé ce mardi, entre Irun et Arrate, qu’il s’était bien remis de sa déception du Tour de France. Le leader de Jumbo-Visma a remporté en costaud la première étape accidentée de la Vuelta, longue de 173 kilomètres et jalonnée par quatre ascensions répertoriées. La dernière, classée en première catégorie, était la plus difficile, avec un sommet située à 2,5 kilomètres de l’arrivée.

Gaudu n'a pas tenu, Froome hors du coup

Primoz Roglic, protégé par son ange gardien Sepp Kuss, monstrueux pour déjouer les plans de Hugh Carthy (EF Pro Cycling) à 1400 mètres de la ligne, avait préparé son coup. Il a porté l’estocade au moment idoine, surprenant tout le monde dans le faux plat descendant alors qu’il patientait bien au chaud à l’arrière du groupe. Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) a terminé l’étape à une seconde seulement du vainqueur, devançant au sprint Dan Martin (Israel Start-Up Nation). Tom Dumoulin a perdu gros avec un débours de 51 secondes, tandis que Christopher Froome (72e, à 11'12) avait déjà lâché bien avant, alors que son équipe s’était mis à rouler très fort.

Jumbo-Visma rafle tout

Le Britannique a fait l’élastique, s’est accroché comme il a pu en queue de peloton, à l’instar de Thibaut Pinot (63e, à 9'56), qui a lui aussi rapidement abdiqué. Le grimpeur de la Groupama-FDJ va se mettre au service de David Gaudu (35e, à 2'22), incapable de suivre les meilleurs dans les cinq derniers kilomètres. Le meilleur français, Guillaume Martin, a pris la 18e place de cette première étape, à 1'08 de Primoz Roglic. Fidèle à son tempérament, Rémy Cavagna a passé la journée à l’avant, en tête jusqu’à 30 kilomètres de l’arrivée, moment choisi par le Français pour couper son effort.

Très impressionnante lors de cette première étape, la formation Jumbo-Visma a glissé trois coureurs parmi les neuf premiers et occupe la tête de trois classements distinctifs: le général (Roglic, avec 5 secondes d'avance sur son dauphin, grâce aux bonifications), le classement par points (encore Roglic) et enfin, celui de la montagne (Kuss). 

QM