RMC Sport

France-Portugal: "Le choix de DD"

Avant les matchs de l'équipe de France à l'Euro 2021 (à suivre bien sûr sur RMC), Manu Petit livre son sentiment à RMC Sport. Une chronique à retrouver aussi dans les pages de Ouest-France.

"Je suis le premier défenseur de Didier Deschamps, mais là je n’ai pas compris. Autant, il était normal d’aligner son équipe-type face à l’Allemagne, dans une entame choc du tournoi, autant le match contre la Hongrie, avec ses conditions particulières, la chaleur, le public, la faiblesse (relative) de l’adversaire était l’occasion idéale pour faire un peu tourner. Au lieu de ça, DD a choisi de s’appuyer sur les mêmes et se retrouver maintenant dans une situation plus compliquée avant le match face au Portugal.  

Moi, j’ai l’impression, quand on regarder les derniers succès des Bleus dans les dernières compétitions, 98, 2006, 2016 ou 2020, à chaque fois, il y avait deux ou trois joueurs qui changeaient à chaque match, et quand le match compte peu, 6 ou 7 joueurs…. Mais là, quasiment aucun. Avec des joueurs qui en plus sont éreintés par une saison folle marquée par le Covid, qui n’ont pas eu d’intersaison ou de préparation quand ils ont joué le Final 8, qui ont eu des blessures récurrentes pour certains joueurs cette saison… Pogba, Kanté, faut les mettre dans du coton vu le nombre de blessures qu’ils ont eu cette saison. 

Ca peut aller très vite pour ceux qui ne jouent pas

Je connais Didier Deschamps, je sais qu’il a pris en compte ces paramètres. Il connaît biens es joueurs, il les a sous les yeux au quotidien, avec son staff, ils ont fait une batterie de tests et d’analyses au début du rassemblement, des prépas physiques adéquates, il sait à quel niveau chacun est.  

Je ne vois qu’une seule explication : Didier a son équipe type en tête a 90% et n’a de doute que sur une ou deux positions (Hernandez ou Digne en fonction de la forme de l’un et de l’autre et Rabiot ou Tolisso…) 

Et les autres ? Risquent-ils de lâcher dans la tête ? Je ne crois pas. Il y a des mecs qui savent qu’ils auront très peu de temps de jeu et ils l’ont accepté. Les joueurs savent pertinemment qu’il y a une hiérarchie, mais ils savent aussi, particulièrement cette saison, qu’ils peuvent être appelé à tout moment et qu’il faudra répondre présent : regardez le cas de anglais Chilwell et Mount, placés à l’isolement et forfaits pour le dernier match de l’Angleterre parce qu’ils ont salué leur coéquipier à Chelsea Billy Gilmour, testé positif le lendemain. Ils savent que ça peut aller très vite, ils ont vécu ça toute la saison. Et je sais que Didier fera tout pour mettre ces entrants potentiels dans les meilleures dispositions, que ce soit face au Portugal ou dans les dix dernières minutes d‘une demi-finale, mais on n’y est pas encore." 

Emmanuel Petit