RMC Sport
en direct

France-Allemagne en direct: la promesse de Pogba à sa mère après la victoire

Paul Pogba et Karim Benzema

Paul Pogba et Karim Benzema - AFP

L'équipe de France a réussi son entrée en lice à l'Euro en s'imposant à Munich, ce mardi soir, face à l'Allemagne (1-0).

Les mots de Pogba à sa mère: "On va chercher la coupe"

Après la victoire face à l'Allemagne, quelques joueurs de l’équipe de France ont furtivement pu échanger quelques mots avec leurs proches dans les tribunes. Malgré les distances imposées par les règles sanitaires, certains Français ont pu discuter un peu, et de loin, avec les membres de leur famille ou des amis venus les soutenir à l’Allianz Arena. Paul Pogba, dont la mère et le frère, Mathias, étaient en tribune, a fait une promesse à sa mère : "On va chercher la coupe", a dit le milieu de terrain de Manchester United. Ce moment, très bref, et encore une fois assez lointain physiquement, a fait du bien mentalement à certains joueurs de l’équipe de France. 

(LT)

INFO RMC SPORT Les Bleus ont pris la décision de ne pas mettre le genou à terre avant la rencontre

Les joueurs de l’équipe de France ont décidé de ne pas poser le genou à terre quelques heures avant le coup d’envoi de France Allemagne. Une position entérinée ensuite par la FFF. 

Certains Bleus ont été étonnés de voir l’ampleur que le sujet a pris. Cette décision collégiale est aussi liée au fait que les Allemands ne l’ont pas fait, alors qu’ils prévoyaient de le faire et qu’ils se sont rétractés.

Certains Bleus et certains membres du staff ont constaté que ce sujet divisait et qu’ils voulaient rassembler plutôt que diviser. Noël Le Graët, le président de la FFF, avait annoncé mardi matin sur RMC qu’il soutenait l’initiative des Bleus, mais au sein de la Féderation, certains salariés regrettaient l’ampleur de la polémique. 

Un autre joueur de l'équipe de France nous a confié qu’il regrettait le fait que "l’UEFA n’ait pas pris de décision pour que toutes les sélections le fassent, ou aucune, afin de garder une cohérence comme en Ligue des champions".

Hugo Lloris, le capitaine des Bleus, abondait dans le même sens ce mardi soir sur RMC après le match, en expliquant qu’il regrettait le fait qu’il n’y ait pas de ligne commune pour toutes les nations. Les Bleus pourront s’expliquer ce mercredi en conférence de presse.

(L.T et M.Bo)

L'appel au calme de Deschamps sur le débat politique

"Aujourd’hui, le football, pendant l’Euro, c’est le centre d’intérêt de tout le monde. La moindre petite chose, quoi qu’on fasse moi ou les joueurs, quoi qu’on dise, ça amène de l’interprétation. Il y a toujours de la récupération, dans un sens ou dans l’autre. Forcément, ce n’est pas quelque chose de bien. Il y a un tel climat où ça part dans tous les sens. L’important, c’est l’unité au sein du groupe, la discussion que j’ai avec les joueurs. Quel que soit le sujet, c’est une décision collective. Ça leur appartient. Ça amènera toujours des interprétations. Mais ce n’est que du football. Il faut relativiser aussi. Ce soir, on a frôlé un drame. Ça aurait pu être catastrophique. Une personne aurait pu y laisser la vie. Il y a eu ce qu’a eu Eriksen aussi. Ok, il y a de la passion. Et la passion, ça va à l’encontre de la raison. Mais à un moment, il ne faut pas exagérer. Les critiques, ce n’est pas un problème. Il y en a toujours eu. Je vous le dis depuis un moment: je trouve qu’il y a une montée en puissance de l’agressivité, de la haine, qu’elles soient verbales ou physiques, qui est très dangereuse. Pensons à nous protéger. Et quand je dis nous, c’est tout le monde. Quand on donne la parole à certaines personnes qui sont forcément dans l’excès… Ce sont surtout ces personnes-là qu’on entend. Il faut quand même apprécier ce qu’on a. Ces deux évènements, ça aurait pu être deux drames. Ça ne l’a pas été. La vie est belle. Même si je sais bien que tout le monde n’a pas la vie que les footballeurs peuvent avoir, ou la mienne comme entraîneur. Il y a des difficultés bien évidemment. Mais ça serait bien de baisser un peu le volume pour retrouver la raison de part et d’autre."

Deschamps sur RMC: "Ça a été un combat"

Didier Deschamps au micro de RMC: "Ça a vraiment été un combat. Paul [Pogba] homme du match, mais d'autres auraient pu l'être, notamment notre charnière. On a eu l'ensemble des joueurs à leur meilleur niveau. C'est le football, c'est l'efficacité. Efficacité défensive, efficacité offensive. Quand vous ne prenez pas de but, il en suffit d'un pour gagner. On est capable d'améliorer évidemment l'animation offensive, mais face à une telle adversité ce soir, ça a été plus difficile, même si on a fait de bonnes choses".

Löw n'a "pas de critiques" à faire contre son équipe

Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne, ne veut pas être sévère avec ses joueurs: "Nous avons vraiment tout donné. Nous nous sommes battus jusqu'au bout pendant 90 minutes. Ce qu'ils nous a manqué, c'est un but. On a eu un but contre notre camp qu'on aurait pu éviter, mais sinon je n'ai pas de critiques à faire. On a perdu un match, mais ça continue. Nous savions que les Français sont très bons en contre et nous ne pouvions pas tout bloquer".

Deschamps: "Le football, c'est être efficace"

Didier Deschamps a également réagi au micro de beIN Sports: "On a toujours cette capacité à rester unis dans les moments difficiles, à faire les efforts ensemble. (...) Grosse densité, peu d'espace, peu d'intervalles... Sur le plan technique, on est capables de faire mieux. Sur l'engagement et la détermination, les joueurs ont répondu à mes attentes. Je savais qu'ils étaient prêts. On attend ce moment-là depuis un an et demi, et on a répondu. Ce n'est qu'un match, le premier, qui n'est pas décisif, mais il est important".

"On était partis pour maîtriser et leur poser des problèmes, mais on a cette capacité là aussi [à défendre]. On est efficaces. Le football c'est être efficace. Je vais apprécier et savourer".

Pavard raconte son choc avec Gosens

Au cours de la seconde période, Benjamin Pavard a été victime d'un choc très violent. Dans un duel, Robin Gosens est venu heurter sa tête de plein fouet avec sa jambe. Le latéral français est resté au sol pendant un certain temps, avant de se relever non sans mal. "J'ai pris un sacré choc, a-t-il raconté au micro de beIN Sports. J'étais un peu KO pendant 10 à 15 secondes. Après, ça allait mieux".

"Il fallait envoyer un message", lance Rabiot

Adrien Rabiot sur RMC: "J'ai pris le ballon dans la tête sur une action, j'avais la tête qui tournait mais ça va mieux, le coach a préféré me sortir. On était attendus, on le savait. On a souffert parfois mais on n'a rien concédé. On a eu de la solidité mentale et collective. On est très fiers de ce match. On n'a jamais baissé le pied, on a été une vraie équipe sur le terrain, on l'a ressenti sur le terrain, de toutes les lignes. C'est ce que le coach voulait, on est vraiment très contents. Deschamps nous transmet la rigueur tactique, je l'ai appris durant les deux dernières saisons. C'est de bon augure pour la suite. Il fallait répondre présents, on était la dernière équipe à jouer. Il fallait envoyer un message."

Kimmich: "Un point aurait été mérité"

Joshua Kimmich: "Je dirais que nous n'avons pas été la plus mauvaise équipe. Nous avons dominé et nous prenons un but très malheureux. Des deux côtés, il y a eu relativement peu d'occasions de but. Un point aurait été mérité. Le positif? C'est qu'on est au niveau d'une top team, d'un favori du tournoi. Nous devons montrer au prochain match que nous sommes aussi des favoris".

(AFP)

Kroos: "Nous avons beaucoup contrôlé le match"

Toni Kroos: "On a réussi beaucoup de ce que nous voulions faire, c'était un bon match, nous n'avons pas eu moins d'occasions que les Français. Le match se décide sur un but malheureux. Ce but contre notre camp, neuf fois sur dix on aurait réussi à ne pas le prendre. Nous avons beaucoup contrôlé le match, on a vu très peu de contres des Français. Mais si nous perdons le prochain match, évidemment nous serons sous une énorme pression".

(AFP)

Mbappé savoure sur Twitter

"Première victoire", a tweeté Kylian Mbappé avec un emoji feu, après la victoire des Bleus.

Pavard: "On va monter en puissance"

Benjamin Pavard sur beIN Sports: "On est tombés sur une très belle équipe d'Allemagne qui a eu la possession. On a été solidaires dans les moments difficiles, donc on a vraiment fait un très gros match. C'est sûr, on se sent bien. Physiquement, on va monter en puissance. C'est de très bon augure pour la suite. On a plutôt bien géré leurs temps forts, ils n'ont pas eu beaucoup de tirs cadrés, on a bien défendu collectivement. On savait que ce premier match était important, face à une très bonne équipe d'Allemagne, on était venus pour gagner ici, c'est chose faite. Maintenant, on va vite récupérer parce qu'il y a un gros match en Hongrie (samedi, ndlr)".

"Une victoire d'équipe" pour Griezmann

Rabiot: "C'est de bon augure"

Adrien Rabiot sur beIN Sports: "C'est la victoire de tout un groupe, on a montré un état d'esprit super ce soir. C'est de bon augure, il faut continuer comme ça, il y aura certainement des matchs plus simples à jouer pour nous, mais il fallait le faire ce soir".

Élu homme du match, Pogba remercie les supporters

Paul Pogba au micro de l'UEFA: "C'est le début de l'Euro, donc c'était important de commencer avec la victoire et les trois points. Tout le monde connaît l'Allemagne, une très bonne équipe qui nous a mis en difficulté. On a été forts. Chers amis supporters, c'est un grand plaisir de vous mettre l'ambiance et nous supporter. Ça fait vraiment du bien, je remercie tout le monde qui est venu nous voir".

Paul Pogba homme du match

Paul Pogba a été élu homme du match et a été interrogé par M6: "La prestation de l'équipe, c'est le plus important. Sans eux, je n'aurais pas été aussi performant. Ils m'ont aidé, ils ont tous fait les efforts. Cette victoire est pour tout le monde, ceux qui sont sur le banc aussi et dans les tribunes à nous supporter. Tout le monde parlait sur notre statut de favori, notre attaque, le groupe de la mort. On doit assumer notre statut avec humilité."

Deschamps satisfait du "match de costauds" des Bleus

Didier Deschamps s'est satisfait de la victoire au micro de M6: "On a fait un gros match face à un très bel adversaire. Je savais que mes joueurs allaient être prêts, on a été dans tout, dans le combat... Même si en première période on aurait pu un peu mieux ressortir le ballon, ça se joue à peu pour marquer ce deuxième but. Mais on n'a pas souffert tant que ça sur la deuxième période. C'est un match de costauds, avec de la qualité et du talent".

"C'est notre premier match, ça pourrait être une demie ou une finale. Dans notre groupe, prendre ces trois points, c'est important. On a été au niveau, cette victoire nous fait du bien", a conclu le sélectionneur.

Emmanuel Macron félicite les Bleus

"Les Bleus montrent la voie !", a tweeté le président de la République Emmanuel Macron après la victoire de l'équipe de France face à l'Allemagne (1-0).

Daniel Riolo trouve les Bleus "trop forts, trop solides"

Emmanuel Petit souligne la bonne prestation des Bleus

Vainqueur de la Coupe du monde 1998 et de l'Euro 2000, Emmanuel Petit s'est montré satisfait par la victoire des Bleus face à l'Allemagne sur BFMTV: "Dans le jeu, j'ai trouvé que c'était pas mal, on n'a pas paniqué sous la pression des Allemands. Il ne faut pas oublier qu'ils ont fait un bon match aussi en face. Mais ils n'ont pas eu beaucoup d'occasions dangereuses par rapport à l'équipe de France. Cela fait longtemps que je n'ai pas vu la France aussi performante dès le début de la compétition, d'autant plus face à l'Allemagne chez elle."

Des expected goals à la peine

Dans cette victoire âpre et arrachée au combat, et malgré deux buts refusés, la France affiche donc un total de xG étonnamment faible. Avec un seul tir cadré (et un but sur csc), les Bleus ont gagné avec des xG plus faibles que... la Finlande, pour sa victoire sur le Danemark.

France-Allemagne continue dans l'After !

L'Euro 2020 continue sur RMC avec les réactions d'après-match, des débats, des analyses et les dernières infos sur les Bleus dans l'After !

>> Cliquez ici pour écouter l’After !

90+8’

C'est terminé !

La France s'impose 1-0 pour lancer son Euro et fait chuter la Mannschaft, déjà, dès le premier match !

Les Bleus s'imposent grâce à un but contre-son-camp de Mats Hummels, au bout d'un combat acharné. Les joueurs de Didier Deschamps ont pu compter surtout sur un excellent Pogba pour faire la différence, tout en réalisme.

90+6’

Le centre de Volland... trop long !

Sané fait la différence devant Kimpembé et peut transmettre à Volland... qui rate totalement son centre. Le ballon file en sortie de but.

90+4’
Changement tactique

Entrée de Dembélé

Rabiot va terminer la rencontre sur le banc, Ousmane Dembélé entre sur le terrain pour les dernières secondes.

90+3’

Varane dégage

Le temps file et profite aux Bleus, qui tiennent et ne font pas d'erreurs. Varane est présent pour dégager un centre de Müller.

90’

Six minutes de rab

Entrée l'attente de Ginter sur le terrain et les buts finalement refusés à Mbappé, l'arbitre annonce 6 minutes de plus à jouer.

88’
Changement tactique

Sortie de Benzema

Didier Deschamps axe sur son milieu de terrain pour terminer la rencontre avec l'entrée de Tolisso à la place de son buteur.

87’
Changement tactique

Changements allemand

Double remplacement de Joachim Löw encore avec les entrées de Volland et Can à la place de Ginter et Gosens.

Pendant ce temps, Kroos envoie encore un coup-franc au-dessus du but...

85’
Arbitrage vidéo

BUUUUUT ! BENZEMA... annulé !

LA CONTRE-ATTAQUE PARFAITE DES BLEUS ! 2-0 ! Les Allemands attaquent et se découvrent... et la France en profite. Pogba depuis le rond central lance Mbappé qui vient offrir un caviar à Benzema.

... Mais ! La vidéo intervient ! Il y avait hors jeu de Mbappé. Le but est encore annulé...

84’

Griezmann tacle Ginter

Les Allemands prennent des risques pour emballer les dernières minutes et arracher l'égalisation, mais les Bleus sont compacts et tiennent toujours, avec un retour excellent de Griezmann pour empêcher Ginter de centrer.

80’

Le ballon ne sort plus

C'est étouffant, le jeu continue encore sans interruption et impossible de dire s'il y avait bien penalty alors que Mbappé accélère une nouvelle et centre... sur Hummels.

78’

Les Bleus privés d'un penalty évident

Quelle attaque de Mbappé ! Quelle vitesse !

Le Parisien semble prendre la tangeante largement dans le dos de Mats Hummels, qui tarde à démarrer... avant de reprendre Mbappé à la limite de la faute, dans la surface de réparation. L'arbitre laisse le jeu se poursuivre. Sur le ralenti, on voit clairement Hummels prendre le pied de Mbappé.

Hummels tacle Mbappé
Hummels tacle Mbappé © DR
74’

Pas de triplette de la Saint-Pierre

Il n'y aura donc pas eu le trio qui avait joué ensuite à la Mondial de la Saint-Pierre, à Nantes, en U15 en 2009 : Gnabry, Kimmich et Werner, sous les couleurs du VfB Stuttgart.

73’

Match terminé pour Ginter ?

Le défenseur s'allonge sur le terrain, le jeu est interrompu... et Jogi Löw en profite pour faire son double changement : Werner et Sané entrent donc, Havertz et Gnabry sortent.

Ginter poursuit la rencontre pour le moment.

72’

Sané et Werner se préparent

Les deux attaquants sont sur le bord de la pelouse et attendent de pouvoir aider leurs coéquipiers.

70’

Les corners se succédent

Et les Bleus repoussent constamment les assauts des Allemands. Jusqu'ici tout va bien pour les joueurs de Didier Deschamps.

67’

BUUUU... Oh le hors-jeu !

Quelle action individuelle de Mbappé ! Lancé par Pogba (encore), le Parisien fixe la défense allemande avant d'enrouler une frappe parfaite dans le petit filet de Manuel Neuer. Mais l'arbitre revient sur un hors-jeu au départ de l'action... terrible.

65’

Frappe enroulée de Benzema

Parti du côté gauche, l'attaquant du Real Madrid revient vers l'axe et tente d'enrouler sa frappe... contrée par la défense allemande.

62’

Varane pousse en corner

Nouveau centre de Kimmich et nouvelle intervention in extremis dans les six mètres devant le but de Lloris. Ca devient compliqué quand même pour les Bleus.

59’

Choc entre Gosens et Pavard

Sur un centre de Kimmich, Pavard et Gosens sont à la lutte pour le ballon. L'Allemand arrive avec un petit temps de retard... et vient heurter la tête du latéral français. L'arbitre arrête le jeu.

57’

Le bon pied de Kimpembé... puis Lloris !

Double alerte sur le but de la France en quelques secondes. Kimpembé met d'abord le pied en opposition pour bloquer Havertz, puis Lloris arrive dans les pieds de Gnabry à temps pour l'empêcher de frapper.

54’

L'OCCASION POUR GNABRY !

Quelle frayeur sur le but de Lloris ! Sur un long centre de Gosens, Gnabry se retrouve tout seul au second poteau et peut frapper de demi-volée. Le ballon rebondit... et passe d'un rien au-dessus du but ! Quelle alerte !

52’

Rabiot sur le poteau !

Sur une ouverture dans le dos de la défense, Rabiot surprend toute la défense et entre dans la surface. Le milieu de la Juve ouvre son pied pour tirer... et trouve le poteau ! Sortant.

52’

Pogba en force

Sur une accélération, Pogba tente de se défaire du duo Kroos-Gündogan... qui commet une faute pour le stopper.

49’

Le bon pressing des Bleus

Les joueurs de Didier Deschamps laissent le jeu aux Allemands et tentent de piquer en contre-attaque, en jouant vite vers l'avant. Mais Mbappé est gêné par Hummels, puis Griezmann repris par le même quelques minutes après, de l'autre côté.

46’
Reprise

Le jeu reprend !

Benzema lance les hostilités pour la 2e période. La France a 45 minutes pour conserver sa petite avance, à 1-0.

Le milieu des Bleus au rendez-vous

Des passes réussies pour Rabiot, un Ngolo Kanté omniprésent et un Pogba étincelant. Les trois hommes du milieu font du bien aux Bleus pour le moment.

Rüdiger a mordu Pogba !

Antonio Rüdiger avait promis de jouer "sale". A la 45e minute de France-Allemagne, le défenseur allemand a mordu Paul Pogba dans le dos. Le geste est clairement visible sur les images. Le Français a eu une réaction de douleur. L'arbitre n'est pas intervenu.

Rudiger mord Pogba
Rudiger mord Pogba © DR
Pogba mordu par Rüdiger
Pogba mordu par Rüdiger © DR
45+1’

C'est la pause !

Il n'y aura rien de plus dans cette première mi-temps. Les Bleus mènent 1-0 grâce à un but contre-son-camp de Mats Hummels, dans un match très très tendu pour le moment. Les Allemands essayent, portent plus le ballon, mais se heurtent jusqu'à présent à une défense de fer et un Pogba royal.

44’

Pogba toujours

On tient l'homme de la mi-temps pour la France, et peut-être du match. Le Mancunien est partout tout le temps, sur tous les ballons, et parfois même hors-jeu. Mais les Allemands ne savent pas comment le gérer.

42’

L'Allemagne devant dans les stats ?

La Mannschaft a plus souvent le ballon (58 % de possession) et a plus tiré (5 tirs à 2), mais la défense française éloigne plutôt bien le danger. Et n'a subi aucun tir cadré sur les 5 essais.

40’

Hernandez touché par Kimmich

Duel rugueux encore entre Kimmich et Hernandez, avec les deux hommes qui s'accrochent et se font tomber mutuellement. Au passage, l'Allemand touche le visage du Français avec le pied. L'arbitre siffle une faute, sans plus.

38’

Gündogan dans la surface !

Sur un centre centre, Gnabry parvient en retourné à mettre en retrait. Gündogan se présente pour reprendre de volée, mais rate sa tentative, gêné par Pogba. C'est à côté du but...

35’

Varane en dribble

Le défenseur central tente de repartir avec le ballon au pied, au milieu des attaquants allemands. Il finit par se sortir de l'étau avant d'être accroché par Havertz.

33’

Record de CSC pour la France

C'était le 4e but contre-son-camp qui profite aux Bleus cette saison, un record dans l'histoire de l'équipe de France. La réussite jusqu'au bout ?

30’

Pogba régale

La tension monte d'un cran aux abords du but de Lloris avec un débordement tout en abnégation de Kimmich, qui réclame un corner sans l'obtenir. Heureusement pour les Bleus, Pogba rayonne au milieu et soulage son équipe, encore et encore.

27’

Kroos encore au coup-franc

Pour le moment, l'Allemand n'est pas en réussite sur ses tentatives. Cette fois-ci, le coup-franc est un peu plus lointain... et sa frappe au-dessus du but.

25’

Fabregas admire Pogba

En parfait connaisseur, l'Espagnol de l'AS Monaco a salué cette ouverture superbe de Paul Pogba sur l'action du premier but.

25’

Coup-franc de Kroos...

C'est dans le mur de la France ! Pogba saute au bon moment et vient sortir la frappe enroulée du Madrilène de la tête.

VIDEO. Le but d'Hummels pour la France

22’

La tête de Müller !

L'occasion immédiate pour l'Allemagne ! Sur un bon centre, Müller est étrangement tout seul devant le but de Lloris. Sa tête trop décroisée passe devant la cage et sort.

20’
but!!!

BUUUUUUUT ! HUMMELS !

OH HUMMELS CONTRE SON CAMP ! LES BLEUS PASSENT DEVANT !

Les Bleus accélèrent un peu et font la différence grâce à une passe magique de Pogba de l'extérieur du pied. Hernandez part dans le dos de Kimmich et centre très fort devant le but... sur Hummels, qui envoie le ballon dans ses filets. 1-0 pour les Bleus !

17’

Parade de Neuer !

Quel arrêt du gardien de la Mannschaft. Dans les seize mètres, Mbappé contourne son défenseur et enroule sa frappe... sortie des poings par Neuer.

16’

Pogba de la tête !

Première occasion pour les Bleus !

Sur un corner concédé par Ginter, Griezmann adresse un ballon parfait pour Pogba dans les six mètres. Le milieu de terrain prend le dessus dans les airs... et rate le cadre pour quelques centimètres.

14’

Les Bleus souffrent

L'ambiance est étouffante sur la pelouse et les Français ne parviennent pas à prendre le contrôle de la rencontre. La tension est là pour ce premier grand grand match de l'Euro.

13’

Mbappé se replie

Il avait promis de faire les efforts en conférence de presse, il le fait. Alors que les Bleus s'exposent et souffrent sur ce début de rencontre, Mbappé fait un retour décisif pour empêcher un contre allemand.

9’

101e sélection de Neuer

Le gardien de la Mannschaft est le premier gardien de l'histoire de la sélection à avoir dépasser la barre des 100 matchs, la semaine dernière contre la Lettonie.

En face, Hugo Lloris en compte déjà 126.

France-Allemagne: un incident avant le match avec un ULM

A quelques secondes du coup d'envoi du match France-Allemagne, un incident a eu lieu sur la pelouse de l'Allianz Arena à Munich. Un ULM de Greenpeace a voulu se poser sur la pelouse, mais il a heurté un câble. Il y a eu un blessé au bord du terrain. Du coup, peut-être à cause de cet incident, les Bleus n'ont pas posé un genou à terre, contrairement à ce qui était prévu.

(avec JRe et LT)

7’
Carton jaune

Premier carton pour Kimmich

Contact rugueux entre deux joueurs du Bayern Munich, Joshua Kimmich et Lucas Hernandez. L'Allemand était assez largement en retard et reçoit le premier carton de la soirée.

4’

Hummels de la tête

Le défenseur est à la réception d'un coup-franc dans la boîte, mais ce n'est plus 2014. Sa tentative passe au-dessus de la cage.

3’

Les Allemands avec la balle

Première phase de possession entièrement en faveur de la Nationalmannschaft, le pressing des Bleus ne fonctionnent pas, mais Kimpembé serre Havertz de près.

1’
Coup d'envoi

Et c'est parti !

Le coup d'envoi est donné par l'équipe d'Allemagne !

Premier match déjà hyper important pour les deux équipes pour donner le ton dans cet Euro et se mettre dans la meilleure position possible pour aller prendre la 1re place du Groupe F.

On s'approche du coup d'envoi

Préparez les saucisses aux couleurs des deux équipes et fait les griller rapidement. Les deux équipes entrent sur la pelouse !

Du beau monde au stade

Ils ont fait la route pour soutenir les Bleus ce soir et ont pris place dans les tribunes de l'Allianz Arena : Jean-Claude Darmon, Patrick Bruel, Bruno Solo, Nagui, Pierre-Antoine Capton, Jean Roch.

(Avec Loïc Tanzi)

Deux équipes qui ne perdent jamais

La France n'a plus perdu un match d'ouverture de l'Euro depuis 1960 et la première édition (et directement en demi-finale) contre la Yougoslavie et ne perd jamais en Allemagne, on l'a dit.

Mais attention, les Allemands sont eux sur une série de 12 coupes d'Europe sans perdre le premier match (7 victoires, 5 nuls). Ce qui ne les avait pourtant pas empêchés d'être éliminés en 1984, 2000 et 2004 dès la phase de poules.

Finir premier, essentiel pour la suite ?

Après la large victoire du Portugal sur la Hongrie dans les dernières minutes plus tôt aujourd'hui, la France et l'Allemagne savent déjà qu'ils vont devoir être costauds pour terminer 1er. Or, cette première place pourrait être cruciale pour la suite... et notamment éviter l'Angleterre.

Les Bleus à l'échauffement

Les deux équipes sont sur la pelouse de l'Allianz Arena et se préparent pour le coup d'envoi, alors que Guy Stéphan dévoile pour M6 les dernières consignes pour les Bleus ce soir, soulignant le besoin "de subtilité dans l'utilisation, la création", en variant le jeu court et le jeu long notamment grâce à la variété de profils dans le onze de Didier Deschamps.

Le message de soutien du Premier ministre

"Fiers d'être Bleus", a tweeté Jean Castex, le Premier ministre, qui va donc suivre de près cette entrée en lice de l'équipe de France à l'Euro.

Le vestiaire des Bleus en images

Le Graët dit "attention" à l'excès de confiance

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, s'est exprimé au micro de beIN Sports: "Il faut faire attention, quand je vois tous les commentaires dans les journaux. C'est toujours dangereux, c'est un match difficile. C'est vrai qu'on a l'équipe la plus technique, sur le papier, mais c'est toujours dur contre l'Allemagne et le groupe est difficile. Il faut être prudent".

Un plan anti-Mbappé?

Selon le quotidien Bild, la sélection allemande a concocté un plan spécifique pour limiter l’influence de Kylian Mbappé, le meilleur contre-attaquant de la planète, ce mardi (21h) à l'Euro.

La première mission des joueurs de Joachim Löw consisterait à serrer Paul Pogba. Pour Kylian Mbappé, l'idée serait de coupler un marquage individuel de Joshua Kimmich avec un pressing de Matthias Ginter. Pour en savoir plus, lisez notre article en cliquant ici.

Les compos de départ officielles, aucune surprise côté allemand

L'UEFA a dévoilé la feuille de match de ce France-Allemagne. Aucune surprise du côté de la Mannschaft, avec le 3-4-3 qui était attendu. Kai Havertz a donc été préféré à Timo Werner. Leon Goretzka, jusqu'à présent incertain, n'est pas sur le banc des remplaçants.

France: Lloris - Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez - Pogba, Kanté, Rabiot - Griezmann, Benzema, Mbappé.

Remplaçants: Mandanda, Maignan, Lenglet, Lemar, Giroud, Dembélé, Tolisso, Zouma, Digne, Coman, Ben Yedder, Koundé.

Allemagne: Neuer - Ginter, Hummels, Rüdiger - Kimmich, Gündogan, Kroos, Gosens - Müller, Gnabry, Havertz.

Remplaçants: Leno, Trapp, Halstenberg, Volland, Werner, Süle, Klostermann, Neuhaus, Sané, Can, Koch, Günter.

Le Portugal se fait peur

En attendant que la compo de l'Allemagne tombe, sachez qu'il reste une dizaine de minutes dans Hongrie-Portugal, l'autre match du jour dans le groupe F. Et à l'instant, la Hongrie a cru ouvrir le score, mais son but a été refusé pour hors-jeu. La fin du match à suivre dans notre live RMC Sport, en cliquant ici.

Le staff de Deschamps en reconnaissance

Jano Resseguié, envoyé spécial de RMC Sport, aperçoit de son poste de commentaires Didier Deschamps et ses adjoints en train de reconnaître la pelouse de l'Allianz Arena de Munich.

Le vestiaire de l'Allemagne est prêt

Le car des Bleus est arrivé

Le car de l'équipe de France, qui transporte les joueurs, le staff et l'encadrement, est arrivé à l'Allianz Arena de Munich. Coup d'envoi du match face à l'Allemagne dans 1h35.

(avec JRe)

Equipe de France: Dubois, Thuram et Sissoko en tribunes

Didier Deschamps ne peut inscrire que 23 noms sur la feuille de match. Pour ce match face à l'Allemagne, les trois joueurs qui seront dans les tribunes sont: Léo Dubois, Marcus Thuram et Moussa Sissoko.

(avec LT)

La compo des Bleus

Didier Deschamps a décidé de titulariser Adrien Rabiot au milieu de terrain. Le trio formé par Antoine Griezmann, Karim Benzema et Kylian Mbappé est bien aligné.

La compo de l’équipe de France face à l'Allemagne :

Lloris – Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez – Pogba, Kanté, Rabiot – Griezmann – Benzema, Mbappé

(avec LT)

Le car des Bleus est parti

A deux heures du coup d'envoi à Munich, les Bleus viennent de quitter leur hôtel pour se rendre à l'Allianz Arena, devant une centaine de curieux, avec parmi eux quelques Français habitant en Allemagne.

Didier Deschamps, assis devant aux côtés de Guy Stéphan, a eu un signe de main vers les supporters présents, tout comme Olivier Giroud et Presnel Kimpembe. Le car est parti sous quelques encouragement pour l’Allemagne, de quoi mettre directement les joueurs de l’équipe de France dans leur match....

(avec SG)

Griezmann, tireur numéro 1 des penalties

En conférence de presse lundi depuis Munich, Didier Deschamps n'avait pas voulu révéler ses intentions au sujet des penalties : "Il y en a un qui le tirera. Je ne vous donnerai pas de précision parce que si j’en donne à vous, j’en donne à l’adversaire. Vous verrez ça demain."

Selon nos informations, Didier Deschamps ne changera pas de tireur pour ce début de compétition : Antoine Griezmann sera chargé des penalties. Ce sera ensuite à l’attaquant de Barcelone, selon ses sensations et ses volontés, de choisir de donner le ballon à l’un de ses partenaires, comme ce fut le cas à Nice face au pays de Galles où Karim Benzema a manqué sa tentative.

La France invaincue face à l'Allemagne en terres allemandes

À l'Allianz Arena de Munich ce soir (21h), les Bleus affronteront l'Allemagne en terres allemandes pour la sixième fois de leur histoire. Jusque-là, le bilan est positif puisque l'équipe de France ne s'est jamais inclinée face à la Mannschaft en Allemagne pour un bilan positif de 3 victoires et 2 nuls (Opta).

L'Allemagne, la proie favorite de Griezmann

Les Bleus débutent l'Euro ce mardi soir à Munich avec un choc face à l'Allemagne, un adversaire qui réussit bien à Antoine Griezmann, attendu titulaire sur le front de l'attaque. D'après les chiffres récoltés par Opta, l'attaquant du FC Barcelone a trouvé le chemin des filets à 4 reprises contre l'Allemagne, ce qui en fait sa proie favorite avec l'équipe de France.

Grizi avait d'abord inscrit un doublé dans toutes les mémoires des supporters en demi-finale de l'Euro 2016 (2-0), guidant la France en finale. Il avait également été double buteur lors de la dernière opposition entre les deux pays lors de la Nations League en 2018.

Les Bleus vont poser un genou à terre

Pour montrer leur soutien envers les victimes de violences et d’agressions racistes dans le monde, dans la lignée du mouvement Black Lives Matter, relancé après la mort de George Floyd en mai 2020 aux Etats-Unis lors d'une intervention policière, les Bleus vont poser un genou à terre avant le coup d'envoi du match face à l'Allemagne. Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, soutient leur initiative, qui fait polémique dans la classe politique française.

Le calendrier des Bleus

Groupe F

15 juin (21h) : France-Allemagne (à Munich)

19 juin (15h) : Hongrie-France (à Budapest)

23 juin (21h) : Portugal-France (à Budapest)

Euro: le choc France-Allemagne en direct

C'est le grand jour pour l'équipe de France ! Champions du monde en titre, vice-champions d'Europe en 2016, les Bleus débutent l'Euro ce mardi soir à Munich avec un choc face à l'Allemagne, dans le groupe F. Suivez le match en direct avec RMC Sport !

RMC SPORT