RMC Sport

Griezmann cède lui aussi au phénomène Pokemon GO

-

- - -

Le meilleur joueur de l’Euro et nouvelle coqueluche de l’équipe de France a confié sur son compte Twitter jeudi soir s’être lancé dans l’aventure Pokemon GO, via l’application-phénomène lancée par Nintendo

Il n’est pas le premier. Et il ne sera pas le dernier non plus. Mais nul doute qu’avec son nouveau statut en Bleu, celui de leader du secteur offensif, son titre de meilleur joueur (et meilleur buteur avec six buts) de l’Euro, Antoine Griezmann devrait motiver pas mal de ses followers (s’ils ne l’ont pas déjà fait d’eux-mêmes) à lui emboiter le pas. Car l’intéressé, bien addict aux jeux vidéo (FIFA et Football Manager en tête de liste) a révélé jeudi soir sur sa page Facebook et son compte Twitter s’être officiellement lancé dans l’aventure Pokemon GO, le jeu mobile à succès de l’éditeur Nintendo reprenant les principes du jeu d’origine, à savoir devenir un dresseur de créatures et tenter d’en conquérir le plus en les pistant à travers le monde et en affrontant d’autres dresseurs.

A lire aussi : Griezmann a discuté avec le PSG

Dembele, Aubameyang et les joueurs de Dortmund également piqués

Si l’application, pas encore disponible sur le Play Store (Android) et Apple Store (Iphone) – enfin en version japonaise sur ce dernier – mais déjà téléchargée par de nombreux joueurs en Europe grâce à des liens spéciaux ou une petite manipulation à suivre, cartonne autant, c’est parce qu’elle est en réalité augmentée : autrement dit : elle transforme votre smartphone en GPS et votre environnement en une véritable carte sur laquelle des Pokemon se cachent ici et là, parfois dans des chemins insolites et dangereux d’ailleurs (autoroutes, voies de chemin de fer…).

A lire aussi : quand Oliver Kahn joue les dresseurs dans Pokemon GO

Et si Griezmann a « craqué », quelques heures avant lui, Oliver Kahn s’était amusé du phénomène… alors que le latéral gauche du Borussia Dortmund, Marcel Schmelzer, a posté une photo de lui avec deux de ses coéquipiers en pleine partie de Pokemon GO, Pierre-Emerick Aubameyang et l’une des recrues de l’été, l’ancien Rennais Ousmane Dembele. On l’aura compris, les footeux n’ont pas fini de jouer les dresseurs en herbe.

Alix Dulac