RMC Sport

Affaire Armstrong - Barton s’interroge sur le dopage dans le football

Joey Barton

Joey Barton - -

Barton est sur Twitter, Barton a un site internet. Et Barton aime s’en servir. En écho aux aveux de dopage de Lance Armstrong dans la nuit de jeudi à vendredi, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille a utilisé les réseaux sociaux pour promouvoir, à nouveau, l’un de ses articles. Le sujet est bien évidemment le dopage et le rapport de l’USADA sur le système de tricherie du coureur texan. Dans ce document daté d’octobre 2012, l’Anglais dépasse le cadre du cyclisme et s’interroge sur le dopage dans le football, sport bien trop épargné à son goût par les contrôles. « Ils ne m’ont jamais demandé autre chose que des échantillons d’urine. Seulement de l’urine dans de nombreux tests sur plus de 10 ans de compétition au plus haut niveau. » Apparemment soucieux de participer à un sport propre, Barton insiste. « Cela me semble étrange après ce que j’ai lu des procédures du cyclisme. Leur sang est fréquemment testé (…) Je n’ai jamais fait de test sanguin au cours de ma carrière ! » Déterminé, Barton va encore plus loin. « Un international anglais m’a parlé d’injections de « vitamines » administrées à la sélection durant la Coupe du monde 1998. » Prudent, le sulfureux milieu olympien précise ne pas suggérer l’existence de tricherie, mais assume se poser la question du dopage dans son sport.