RMC Sport

After Foot : une saison en images (2/5)

-

- - -

Sur les chaînes du monde entier, dans tous les postes de radio et donc sur le blog de l’After chaque semaine. Comme tous les ans, le football mondial aura, cette saison, bien vécu sur internet. Retour, en images et vidéos, sur les moments les plus fous des derniers mois. Ou quand le foot devient viral.

Partie 2 (Janvier - Avril 2013)

Lire la partie I ici.

L'accolade émouvante entre Mourinho et Drogba

« Drogba c'est Drogba, son but est fantastique. » L'hommage est sincère et signé José Mourinho. Le technicien portugais voue une réelle amitié à l'Ivoirien, son ancien joueur à Chelsea. Une proximité qui s’est traduite par une longue accolade, le mardi 9 avril, après le Real du Special One élimine Galatasaray en quart de finale de C1.

Steven Taylor imite Begovic sur le coup franc de Cabaye

Dimanche 10 mars, Newcastle reçoit Stoke City. Parmi les onze joueurs alignés par Alan Pardew côté Magpies, Steven Taylor, a, sur les épaules, une pression bien particulière. Il est, au coup d’envoi du match, le seul anglais de l’équipe. Charge à lui donc de rendre une belle copie, mais surtout de préserver l’héritage culturel britannique pendant 90 minutes. Et puisque l’Albion n’est pas perfide pour rien, Taylor décide de se faire remarquer en pourrissant le gardien de Stoke. Alors que Cabaye s’apprête à tirer son coup franc, son coéquipier anglais se place face à Asmir Begovic et imite sa gestuelle. Begovic va à droite ? Steven Taylor le suit. Begovic bouge les bras ? Taylor fait de même. Incroyable. D’autant que la technique est payante puisque le tir de Cabaye va en lucarne devant un Begovic impuissant. Le coup franc est magnifique, mais le public de Saint James’ Park ne s’y trompe pas. C’est le nom de Taylor qu’il chante après le but.

Balotelli retourne Niang

En signant à l'AC Milan, Mbaye Niang s'engageait dans un club mythique à l'histoire peuplée de grands noms, d'exploits et de trophées. Sauf que depuis cet hiver, l'AC Milan est aussi le club de... Mario Balotelli. Apparemment pas content que le jeune français lui ait piqué sa crête, le Sicilien complote avec De Jong à l'entraînement, arrive doucement dans le dos de Niang et le retourne littéralement, avant que deux de ses coéquipiers ne se mettent à lui tirer dessus. A ballons réels en plus.

Assou Ekotto pourrit Lacazette

Voici une vidéo qui fait le tour de la toile. On peut y voir Benoit Assou Ekotto ainsi qu'un joueur dont les sites anglais n'ont pas pris la peine de citer le nom, mais qui se trouve être Alexandre Lacazette. Jeudi 14 février, alors que Lyon s'apprête à perdre bien sévèrement face à Tottenham, le défenseur des Spurs décide de faire un peu démonstration de sa technique et de son coup de rein et choisit pour cela l'attaquant de l'OL comme victime. Deux coups francs plus tard, les Lyonnais quittent le terrain penauds, pensant tous à Gareth Bale, leur bourreau d'un soir qui marqua deux coups francs. Lacazette lui pense à quelqu’un d’autre.

Le but de l'année en Afrique du sud

Un but d'anthologie vaut-il une victoire ? Non et c'est parfois dommage. Comme dans le cas de Lemasse Fikru, attaquant des Free States Stars, qui a éclaboussé le mois de février sud-africain de toute sa classe en reprenant, de volée, dos au but et depuis l'extérieur de la surface, un ballon piqué pour l'envoyer au fond des filets. Le FS Star mènera ainsi 1-0 pendant 27 minutes, avant que les Kaizer Chiefs ne se réveillent en marquant deux fois en moins de six minutes. Les deux buteurs s'appellent Letsholonyane et Parker. Mais qui s'en souviendra ?

Séquence émotions à la Roma

La Roma perd, la Roma gagne, la Roma fait n'importe quoi, la Roma change d'entraîneur... Bref, à Trigoria rien n'est vraiment très stable. Rien à part Francesco Totti, joueur légendaire, fils du club et idole absolue des tifosi. Alors quand il marque un but exceptionnel à Buffon pour permettre aux siens de battre la presque invincible Juventus (1-0, le 16 février), le staff entier du club lui prépare une petite surprise et l'attend à la sortie de l'entraînement pour l'acclamer en chantant "Sei Unico" (tu es unique). Dans le foot d'aujourd'hui c'est probablement vrai.

L'incroyable csc de Soliman

Maccabi Umm al-Fahm-Apoel Afula, match de Coupe d'Israël le 27 février dernier, nous a offert l'un des plus beaux csc de la saison. Le défenseur du Maccabi, Ashraf Soliman, a totalement paniqué lorsque le centre de Barak Daniel lui est parvenu dans les pieds. Contrôle raté puis petit piqué dans ses propres filets. Du travail d’orfèvre, d’autant que ce but inscrit à la 89e minute obligeait son équipe à disputer une prolongation (2-2). Mais tout finit bien, puisque Soliman sera ensuite l’auteur du but victorieux pour le Maccabi en prolongation. C’est beau…

Barton se moque du nez de Zlatan !

Scène incroyable lors de la première période de PSG-OM, mercredi 27 février, lors des 8es de finale de la Coupe de France. Joey Barton, après un accrochage verbal, s’est moqué du nez de Zlatan. Ce à quoi Ibra, qui n’accepte pas qu’un autre les lui serve, a répondu en mimant le fait que l’Anglais avait peur de lui. A la fin de l’envoi...

La vengeance un peu vulgaire de Jason Puncheon

Jason Puncheon joue à Southampton et a vécu une sale mésaventure fin janvier. Travaillé par ses entrailles, le milieu offensif entre sur le terrain, mais ne s'arrête pas à la position indiquée par son coach. A la place, il se dirige directement vers les vestiaires, histoire de faire -en urgence bien sûr- ce que nos amis anglais appellent un "number two". A son retour sur la pelouse, l'Anglais est évidemment l'objet de toutes les attentions, surtout quand la raison de son étrange comportement commence à parcourir les tribunes. Morts de rire, ses propres supporteurs transforment alors la chanson "he shoots when he wants" par "he shits when he wants" et le pauvre Jason devient célèbre pour ses envies de petit coin. Mais ce dimanche, la justice du football a changé de camp, offrant au pauvre joueur de Southampton l'occasion de se venger. Auteur du premier but des siens face au champion en titre Manchester City, Puncheon se dirige vers les tribunes chambreuses et mime -attention c'est la classe- de s'essuyer le postérieur. Y’a pas à dire, niveau humour et foot, les Anglais sont au-dessus.

Zlatan chambre Basa

25e minute de jeu le dimanche 27 janvier, Zlatan Ibrahimovic n'a toujours pas marqué et commence à s'énerver. Sa victime du soir : Marko Basa qui plutôt qu'un but, se prend une grosse grimace. Ruffier et Lovren ont eu moins de chance.

After Foot