RMC Sport

Anelka insulte et part !

La journée d'hier ne ressemblait en rien à une journée de suivi de l'équipe de France. Les journalistes qui travaillent à mes côtés : Fabien Lefort, Marc Benoist, Maxime Cogny et Patrick Sauce avaient du mal, comme moi d'ailleurs à comprendre ce qui se passait réellement dans ce fameux hôtel du Pezula de l'équipe de France.

L'altercation verbale entre Anelka et Domenech à la mi-temps du match contre le Mexique était en train de prendre des proportions insoupçonnables. L'info, nous décidons de la publier sur le site www.rmcsport.fr dès vendredi soir vers 21h30 mais sans pour autant citer clairement la teneur des propos car plusieurs versions circulent.

A la lecture sur le net de la version numérique de l'équipe, nous sommes gênés à Knysna par ce titre racoleur qui a eu finalement son effet en France puisque les ventes du quotidien ont explosé. Personnellement, je trouve que mes confrères sont allés trop loin. Cette phrase aurait pu avoir sa place en caractères plus petit et dans les pages intérieure. J'ose à peine imaginer un gamin qui tombe sur cette "une" en accompagnant son père ou sa mère chez le marchand de journaux. Bref, le camp de base des bleus est en ébullition. Les réunions se succèdent entre les joueurs et Domenech mais aussi avec les dirigeants et plus précisément le Président Escalettes. A chaque fois, apparaît dans son rôle de capitaine Patrice Evra très énervé par le fait que le secret du vestiaire n'est pas été respecté.

Les deux hommes se présentent devant les journalistes pour expliquer que l'exclusion de Nicolas Anelka était inéluctable au regard des insultes qu'il a proféré à l'encontre du sélectionneur même si chacun y va de sa version ! Jean-Pierre Escallettes et Patrice Evra en veulent à la presse qui s'acharne, selon eux, à la recherche d'informations à sensation. On croit rêver ! Qui a décidé de travailler retranchés et ultra protégés par la police locale ? Qui a souhaité voir les journalistes le moins souvent possibles avec des séances à 8 clos ? L'équipe de France de Raymond Domenech ! Allez, un vrai moment de bonheur dans cette conférence de presse. La chasse au traitre de Patrice Evra.

Et puis le Président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes qui explique la décision prise par les dirigeants alors que le sélectionneur et son staff n'avaient pas réussi à trancher.

Une journée qui se termine dans la confusion à la recherche de Nicolas Anelka quittant les bleus ! Des photographes et des cameramen cachés à proximité de l'hôtel Pezula. D'autres en planque à l'aéroport. Il faut reconnaître qu'une fois de plus tout avait été fait pour que les journalistes s'arrachent les cheveux en essayant de croiser le banni. Un hélicoptère pour l'amener à Port Elisabeth ou au Cap. Une voiture avec escorte dans les rues de Knysna et un aéroport, celui de George ... vide !

Anelka est parti. Carrasso blessé est toujours là. Ruffier s'entraîne avec les autres gardiens. Les bleus vont essayer de préparer leur dernier match de cette coupe du Monde !