RMC Sport

Blanc de retour au pays ce week-end

-

- - -

Sous le feu de la pression médiatique, le sélectionneur des Bleus doit rentrer d’Italie ce samedi. Direction Bordeaux avant d’être théoriquement auditionné lundi.

Toujours dans le Nord de l’Italie en milieu de soirée, dans un établissement de luxe de Merano, Laurent Blanc doit rentrer à Bordeaux ce samedi. Après avoir envisagé un aller-retour en avion privé vers Paris dans la journée de vendredi, le sélectionneur des Bleus a finalement décidé de s’offrir un week-end en famille dans la région Aquitaine avant d’affronter la tempête. Il devrait, normalement, être auditionné ce lundi par les deux commissions d’enquête (ministère des Sports et FFF) chargés de faire la lumière sur l’affaire des quotas… même si une source laissait entendre vendredi soir que le rendez-vous pourrait être avancé à ce samedi, dès son retour. Pour éviter d’être plongé en plein tourbillon médiatique, son audition n’aura pas lieu au siège de la Fédération mais dans un lieu gardé secret. En attendant, le foot français tente de sauver le soldat Blanc. Encadrement fédéral, clubs, joueurs : nombreux sont ceux à monter au créneau pour défendre le sélectionneur. Suspendu à titre provisoire, François Blaquart, le DTN, a tenu à apporter une précision au sujet de l’implication de Blanc dans les débats de la réunion du 8 novembre : « Je peux comprendre, étant donné qu’il (le mot quota) n’a été utilisé qu’une seule fois, je reconnais de manière maladroite, que Laurent ne l’ait pas entendu ». Grand ami de Blanc, Didier Deschamps a également pris sa défense et confirmé qu’il souhaitait le voir rester à la tête des Bleus « le plus longtemps possible ». De son côté, Yoann Gourcuff, qui a connu Blanc à Bordeaux et continue de le côtoyer en équipe de France, souhaite que le sélectionneur reste à son poste. Son entraîneur à Lyon, Claude Puel, et son coéquipier Bafétimbi Gomis ont livré le même avis.