RMC Sport

Blatter : "J’ai été touché"

-

- - AFP

Au lendemain de sa réélection à la tête de la Fifa et après une virulente interview sur la chaîne suisse RTS, Sepp Blatter s’est de nouveau montré sur la défensive lors de la conférence de presse de ce samedi, à la suite de la réunion extraordinaire du Comité exécutif de la Fifa.

Détendu à l’entame de la conférence de presse ce samedi, Sepp Blatter, réélu vendredi pour quatre ans à la tête de la Fifa, s’est progressivement montré agacé par les nombreuses questions ayant trait au scandale de corruption qui touche l’institution.

Ses principales déclarations :

« Je suis heureux d’avoir été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la Fifa. Malgré toutes les perturbations, 133 fédérations nationales m’ont accordé leur confiance pour développer le football et solutionner les problèmes auxquels nous devons faire face actuellement. »

« Le congrès pense que je suis toujours la personne la plus adéquate pour résoudre ces problèmes et s’y confronter. »

« Il m’incombe maintenant beaucoup de responsabilités pour trouver des moyens de remédier à la situation mais je ne suis pas seul. Le comité exécutif a dit qu’il était avec moi. »

« Il faut des responsables de cette tempête. J’assume cette responsabilité mais je vais la partager immédiatement avec le comité exécutif. »

« Il faut remettre le bateau de la Fifa dans des eaux moins perturbées et l’amener dans une situations calme et réjouissante à la fin de mon mandat pour une Fifa robuste et belle. »

« Au comité exécutif, nous avons décidé d’aller de l’avant et de travailler avec nos institutions pour éviter de nous retrouver de nouveau dans une telle situation. » « Cette tempête n’a plus la valeur d’un ouragan. »

« L’apothéose a été la grande descente de police à 6 heures du matin dans un grand hôtel de Zurich. Curieusement, trois journalistes américains étaient présents. »

« Ces délits se passent en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Il s’agit d’activités de marketing qui durent depuis longtemps. Je ne vois pas comment la Fifa aurait dû être directement touchée par cela. »

« Nous devons protéger la Fifa. Nous devons protéger l’institution. »

« J’ai dit que je pardonnais mais que je n’oublie par lorsqu’il s’agit d’éléments personnels et pas factuels. Je suis le président de toutes les associations, même celles qui ont voté contre moi. J’irai en Nouvelle-Zélande et au Canada. Oui, personnellement, j’ai été touché. »

« Les gens qui enquêtent ont parfaitement le droit de le faire. Je n’ai aucune inquiétude. » « Je peux vous promettre une chose, nous communiquerons plus à l’avenir, nous fournirons plus d’information. »

« Nous restons à 32 pour les Coupes du monde avec la même distribution. Cela a été accepté par tout le monde, même s’il y a eu quelques ronchonnements dans la salle. »

« Nous avons également décidé que pour la Coupe du monde 2026, toutes les associations pourront demander l’organisation, sauf l’Asie à qui a été attribuée le Mondial 2022. »

la rédaction