RMC Sport

Bordeaux: c’est officiellement fini pour GACP et DaGrosa, Longuépée conforté

C'était attendu depuis plusieurs jours, c'est désormais officiel. King Street a racheté les parts de GACP (13,6%) et devient ainsi l'unique actionnaire des Girondins de Bordeaux. Joe DaGrosa et Hugo Varela quittent le club. Contesté par certains ultras, le président Frédéric Longuépée est lui conforté.

GACP, c'est désormais de l'histoire ancienne pour les Girondins de Bordeaux. Le fonds d'investissement américain a vendu officiellement ses 13,6% de parts dans l'actionnariat à King Street, comme cela a été annoncé ce lundi par le club français. "King Street Capital Management annonce avoir signé un accord aux termes duquel il rachète la totalité des parts de General American Capital Partners, actionnaire minoritaire des Girondins, en raison des différences fondamentales au sein de la gouvernance". 

"King Street et la direction du Club souhaitent à cette occasion, rassurer l’ensemble des parties prenantes du Club, ses collaborateurs, les équipes sportives, ses supporters et les institutions sur son engagement dans la durée au sein du club et remercie GACP pour sa contribution au projet au cours de cette première année. (...) Cet accord permettra au FC Girondins de Bordeaux de garantir la stabilité et de poursuivre son ambitieux chemin. "

DaGrosa s'en va, Longuépée devient PDG

Les représentants de GACP quittent la direction girondine. Joe DaGrosa, président du conseil d'administration, et Hugo Varela, en charge du sportif, ne font plus partie du club, comme David Neithardt, membre de l'administration. En revanche, Frédéric Longuépée est toujours bel et bien présent au sommet de la pyramide. Le président délégué est même promu président directeur général. King Street a réitéré son soutien à Eduardo Macia, qui conduit la mise en oeuvre de la stratégie sportive, ainsi qu’à Paulo Sousa et son staff "qui réalisent une très bonne première partie de saison 2019-2020". 

Le message de Longuépée pour les supporters

Fortement contesté par les ultras, qui ont même fait provoqué l'arrêt du match contre Nîmes le 3 décembre, Frédéric Longuépée a envoyé un message fort dans le communiqué: "Le soutien de nos supporters et en particulier des Ultras est essentiel. Ces derniers font partie de l’âme du Club et sont importants à nos yeux. Ils soutiennent et portent l’équipe dans les bons comme dans les mauvais moments. Nous restons bien évidemment ouverts au dialogue avec eux." La réaction des Ultramarines sera forcément attendue.

JR