RMC Sport

Bundesliga: Dortmund perd un match dingue contre Leverkusen, Haaland muet

Au terme d'une rencontre totalement folle, le Borussia Dortmund s'est incliné ce samedi sur la pelouse du Bayer Leverkusen (4-3) à l'occasion de la 21e journée de Bundesliga. Tout sauf rassurant pour les hommes de Lucien Favre à dix jours de recevoir le PSG en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

La régularité n’est décidément pas le point fort du Borussia Dortmund. En mode-rouleur compresseur il y a une semaine contre l’Union Berlin (5-0), dépassé et éliminé trois jours plus tard par le Werder Brême en Coupe d’Allemagne (3-2), le BvB est encore passé par les montagnes russes ce samedi. D’abord mené au score, il a su rectifier le tir pour égaliser, puis virer en tête, avant de retomber dans ses travers et de finalement s’incliner sur la pelouse du Bayer Leverkusen (4-3), à l’occasion de la 21e journée de Bundesliga.

Ce résultat met fin à une série de trois victoires de suite en championnat pour les protégés de Lucien Favre, qui restent scotchés à la troisième place du classement à trois points du leader, le Bayern Munich, qui accueillera dimanche le RB Leipzig (18h). Pas franchement rassurant à dix jours de recevoir le PSG en huitième de finale aller de la Ligue des champions (en exclusivité sur RMC Sport).

Premier match sans marquer pour Haaland

Ce match restera également comme le premier sans but d’Erling Haaland sous ses nouvelles couleurs. Buteur à huit reprises lors de ses quatre premières apparitions avec Dortmund, le phénomène norvégien de 19 ans est resté muet contre Leverkusen. Mais une autre recrue a marqué. Arrivé fin janvier en provenance de la Juventus, Emre Can a fait trembler les filets d’une lumineuse frappe du droit à la 33e minute de jeu. Dix minutes plus tôt, d’une tête puissante à la réception d’un corner frappé par Jadon Sancho (22e), Mats Hummels avait répondu à l’ouverture du score de Kevin Volland, premier buteur de cette rencontre d’un tir croisé du gauche plein de sang-froid dans la surface (20e). C’est encore Volland qui a trouvé la faille juste avant la pause en profitant de la passivité de la défense adverse pour égaliser sur une reprise en force plein axe (43e).

La défense du BvB dépassée

Toujours aussi tranchant offensivement, mais en grande difficulté sur chaque contre de Leverkusen ou presque, le Borussia a bien cru prendre les devants une première fois à la 52e. Mais le but de Sancho a été annulé pour une faute sur Lars Bender de Giovanni Reyna, le jeune milieu américain de 17 ans entré à la pause à la place de Julian Brandt, qui pourrait être sorti sur blessure. Dans une partie sans temps mort, les locaux ont gâché une énorme opportunité à l’heure de jeu. Superbement lancé par Volland, Kai Havertz a totalement snobé l’ancien Parisien Moussa Diaby et choisi d'y aller seul. Il a trouvé le poteau droit. Et sur l’action suivante, Raphaël Guerreiro a donné l’avantage aux siens sur un caviar d’Achraf Hakimi (65e). Pas de quoi décourager le Bayer.

Fraîchement entré en jeu, Leon Bailey a d’abord permis aux siens d’égaliser (81e). Puis Sven Bender, de la tête, a complètement enflammé la BayArena, en inscrivant le quatrième but de son équipe (82e). Un scénario incroyable. Et la preuve que la défense du BvB, constituée ce samedi d'un trio Akanji-Hummels-Zagadou avec Hakimi et Guerreiro dans les couloirs, peut s'attendre à souffrir face aux flèches parisiennes.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR