RMC Sport

Bundesliga: Pizarro prend sa retraite à 41 ans

-

- - AFP

C’est une légende du football péruvien qui a tiré sa révérence ce lundi soir, après le barrage de relégation remporté par le Werder Brême. Claudio Pizarro, à la longévité impressionnante en Bundesliga, raccroche ses crampons à 41 ans.

"Je ne peux pas tirer mon chapeau plus bas ni m'incliner plus profondément devant Claudio Pizarro et ce qu'il a fait pour le Werder Brême". Les mots de son entraîneur Florian Kohfeldt témoignent de l’empreinte que laissera Claudio Pizarro en Bundesliga et au Pérou, à l'annonce de sa retraite à 41 ans.

Il avait débarqué en Europe, déjà au Werder Brême, à l’été 1999. Vingt-et-un ans plus tard, après plusieurs passages au Bayern, à Chelsea et à Cologne, le Péruvien avait choisi de revenir au Werder en 2018 pour la quatrième fois de sa carrière pour boucler la boucle. Ce lundi, c’est depuis le banc qu’il a assisté au maintien de son équipe en Bundesliga face à Heidenheim (0-0, 2-2).

Deuxième meilleur buteur étranger en Bundesliga

Véritable monument à Brême, Pizarro aura porté le maillot vert à 320 reprises toutes compétitions confondues et marqué 109 fois en Bundesliga, meilleur buteur de l’histoire du club en championnat, avec qui il a aussi gagné une Coupe d’Allemagne en 2009. En sélection, la légende péruvienne a porté le maillot de son pays à 85 reprises entre 1999 et 2016 et marqué 20 fois pour la Blanquiroja.

Au milieu de ces passages au Werder, le quadragénaire restera aussi une icône au Bayern, où il a disputé 7 matches de plus et inscrit 125 buts au total. Derrière Robert Lewandowski, Pizarro est même le deuxième meilleur buteur étranger de l’histoire du championnat allemand avec 197 unités en 490 rencontres disputées.

Vainqueur de la C1 en 2013

L’avant-centre sud-américain s’est aussi forgé un très gros palmarès en Bavière: 17 titres dont 6 championnats et 1 Ligue des Champions, remportée en 2013 en tant que remplaçant, hiérarchiquement derrière Mandzukic et Gomez. Un banc que Claudio Pizarro a beaucoup connu ces dernières saisons, gêné par des blessures récurrentes et plus tout à fait frais physiquement. 

Cette saison, le buteur avait par exemple disputé 26 matchs de championnat mais était à chaque fois remplaçant et n'était jamais parvenu à marquer. Sa dernière apparition avec le Werder remonte au 27 juin lorsqu’il était entré, le sourire aux lèvres, pour disputer les dernières secondes de jeu face à Cologne (6-1).

C’est donc soulagé que Claudio Pizarro peut raccrocher ses crampons après le maintien des siens, son équipe ayant évité de justesse une deuxième relégation seulement depuis 1963 et la création de la Bundesliga.

JAu