RMC Sport

Cantona: « Je veux aider les Etats-Unis à gagner la Coupe du monde ! »

-

- - -

Treize ans après avoir stoppé sa carrière en pleine gloire, Eric Cantona, 44 ans, s’est engagé avec la franchise américaine du Cosmos New York, amenée à intégrer la MLS en 2013. Il sera directeur sportif et a des ambitions à sa démesure.

« Ce qu’on veut, c’est aider les Etats-Unis à remporter la Coupe du monde, un jour. Ils progressent constamment. Si un jour ils remportent le Mondial avec six ou sept joueurs formés au Cosmos, ce serait génial pour tout le monde, et merveilleux pour le football » Au lendemain de l’annonce de son retour médiatisé au New York Cosmos en tant que directeur sportif, Eric Cantona dévoile ses ambitions. Elles sont immenses. A l’image du personnage.
A 44 ans, la légende de Manchester United revient donc dans le monde du football. Là où personne ne l’attend. Egal à lui-même. L’ex-international tricolore (45 sélections-19 buts) a accepté le poste de directeur sportif du club américain du New York Cosmos. L’information révélée ce mercredi sur le site officiel de la formation new yorkaise a en tout cas fait l’effet d’une bombe.

Sur le papier, le mariage entre la mythique franchise où Pelé et Beckenbauer ont fini leur carrière de joueur et Eric The King est explosif. Il faudra cependant se montrer patient. Car le New York Cosmos ne devrait être autorisé à intégrer la Major League Soccer qu’à partir de 2013.

« Très honoré de rejoindre ce club légendaire »

Le discours de l’Anglais Paul Kemsley, nouveau propriétaire du club et fan absolu d’Eric Cantona, a séduit celui qui a stoppé sa carrière en pleine gloire avec MU en 1997 : « Je suis très honoré de rejoindre ce club légendaire, a déclaré le Marseillais. Le projet est merveilleux. Il y a un gros travail à réaliser pour faire de NY le premier club de la MLS. Je ferai tout mon possible pour que le club retrouve son standing aux Etats-Unis et devienne l’un des meilleurs clubs du monde. »
Il pourra s’appuyer sur autre Roi, Pelé, triple champion du monde, qui sera nommé président d’honneur. « Je suis surpris qu’Eric se retrouve aux Etats-Unis car je sais qu’il avait envie d’intégrer un club en France ou en Angleterre, avoue Henri Emile qui fut son intendant avec les Bleus au début des années 90. Mais qu’il rejoigne le Cosmos qui ambitionne de redevenir un grand club dans les années à venir ne me surprend qu’à moitié. »
Quoiqu’il en soit, après une longue parenthèse sur les plateaux de tournage, les planches et sur le sable du Beach Soccer, l’ancien attaquant de l’OM revient aux affaires. A la conquête de l’Amérique.

Aurélien Brossier