RMC Sport

Cayzac : « Pardon aux Lensois »

Le président du Paris Saint-Germain se dit désolé par la banderole hostile aux Lensois déployée samedi au Stade de France. Le vestiaire parisien réagit diversement.

Les excuses : « Je suis triste, j’ai honte. Je présente officiellement mes excuses aux Lensois, un club que j’apprécie, son président. Je suis désolé pour eux, cette banderole était très injurieuse. Honnêtement, je ne l’ai pas vu parce que j’étais dans un état second pendant le match. Il n’y a bien sûr aucune agressivité du club envers Lens, et je présente mes excuses aux Lensois de la part du club. »

La bataille contre les discriminations : « Le PSG s’associera à toute action qui contribuera à faire la vérité sur cette banderole, qui n’est pas restée trop longtemps mais trop longtemps en tout cas. Les Lensois et leur président Gervais Martel savent qu’il est parfois difficile de tout contrôler. Ça veut dire qu’il ne faut jamais relâcher notre effort dans cette bagarre contre toute sorte de discrimination. »

Sylvain Armand (défenseur) : « Il est inadmissible de voir des choses comme ça dans des stades, et sur le principe les Lensois ont vraiment raison, on peut tout à fait se mettre de leur côté. C’est normal que le président ait présenté ses excuses. A force de revoir les images, on s’aperçoit que c’est malheureux d’en arriver là. Maintenant, il ya des gens qui sont là pour prendre les décisions nécessaires. »

Jérôme Rothen (milieu) : « Le club n’est pour rien sur les banderoles qui sont mises par les supporteurs. L’essentiel est que la Coupe de la Ligue 2008 soit chez nous et pas autre part. On ne peut pas se battre contre des gens qui ont des propos racistes. Nous, on a fait notre job sur le terrain, l’essentiel était de gagner et on a gagné. Sanctionner sportivement un club, à l’image de Metz, c’est grave et ridicule. La Coupe est là et elle restera là. »