RMC Sport

Chine, Guillaume Hoarau : "Evidemment, le niveau est bien inférieur à celui de la Ligue 1"

Guillaume Hoarau

Guillaume Hoarau - AFP

En 2013, l’ancien attaquant du PSG Guillaume Hoarau a tenté l’aventure dans le championnat de Chine au Dalian Aerbin. Une expérience de courte durée pour l’actuel joueur des Young Boys de Berne, mais qui lui a permis de découvrir un pays en plein essor et déjà très ambitieux.

« Oh, vous savez, je ne suis resté que huit mois en Chine… » Si l’expérience de Guillaume Hoarau dans le championnat chinois n’a pas duré longtemps, le Réunionnais fut l’un des premiers joueurs français à découvrir la Chinese Super League en 2013. Un championnat qui attire aujourd’hui les plus grandes stars de la planète à coups d'offres astronomiques, le Brésilien Oscar et l'Argentin Carlos Tevez dernièrement. Quoi qu'il en soit, l’ex-attaquant du Dalian Aerbin réfute l’idée d’un championnat au rabais et reconnaît l’apport des joueurs étrangers (le règlement chinois n’en autorise que trois sur la pelouse et cinq dans l’effectif).

« Les joueurs étrangers font la différence »

« Ces joueurs font la différence, explique l’actuel attaquant des Young Boys de Berne au micro de RMC Sport. A Guangzhou, par exemple, il y avait trois Brésiliens qui mettaient le feu. Ils avaient aussi pris aussi tous les Chinois qui étaient en équipe nationale. Cette équipe pouvait aisément rivaliser avec des clubs de Ligue 1. A mon époque, il y avait quelques matchs un peu folkloriques. Ça partait un peu dans tous les sens. Ils avaient une culture tactique un peu différente. Evidemment, le niveau est bien inférieur à celui de la Ligue 1. Mais le championnat chinois est loin d’être aisé. »

« Le gardien chinois n’est pas plus nul qu’un autre »

Autre spécificité de la Chinese Super League, elle progresse sans gardien étranger, la Chine souhaitant faire progresser ses propres gardiens. « J’ai été surpris par leurs tailles, ils étaient tous plus grands que moi, glisse Guillaume Hoarau (1,92m). Les Chinois savent s’adapter dans les buts. Ils ont la possibilité d’amener des entraîneurs de gardiens étrangers. Ça les a aidés. Mais le gardien chinois n’est pas plus nul qu’un autre. » 

A lire aussi>> Shanghai Shenhua : Tevez a une clause pour revenir à Boca en novembre

La rédaction avec MD