RMC Sport

Copa América: un membre de la délégation uruguayenne accusé de harcèlement sexuel

En pleine Copa América au Brésil, un agent de sécurité de la sélection uruguayenne a été arrêté pour des faits présumés d'harcèlement sexuel sur une employée de la Conmebol.

C'est un communiqué mystérieux qu'a publié ce lundi après-midi la Confédération sud-américaine de football (Conmebol). En pleine Copa América, l'instance a posté un texte en réaction à "une plainte pour harcèlement sexuel visant un membre d'une délégation" participant au tournoi.

"La Conmebol reste attentive aux résolutions émises par les autorités judiciaires ou administratives qui traitent la plainte et se conformera strictement à ce qu'elles décideront", explique-t-elle, avant de répéter son opposition à toute forme de harcèlement.

Un agent de sécurité uruguayen arrêté

Alors que la compétition a déjà été marquée par plusieurs affaires, de la délocalisation mouvementée au Brésil à la multiplication des cas de Covid en passant par la polémique Arturo Vidal, ce scandale sexuel fait tâche. Mais selon la presse sud-américaine, il ne concerne pas un joueur.

D'après plusieurs médias, dont Globo, c'est un agent de sécurité de la sélection uruguayenne qui serait impliqué. Ce dernier aurait tenté d'embrasser une employée de la Conmebol dans un hôtel, et lui aurait proposé de l'argent en échange de rapports sexuels. Il a été arrêté ce lundi par la police locale à Cuiaba, où séjournent actuellement Edinson Cavani et ses compatriotes.

C.C.