RMC Sport

Copa Libertadores: l'entraîneur de Boca reconnaît la victoire de River (mais tacle à nouveau la Conmebol)

Guillermo Barros Schelotto, qui espérait pouvoir obtenir la victoire sur tapis vert après les incidents qui ont émaillé le match aller en Argentine le 24 novembre, a finalement abdiqué et accepté dimanche soir la défaite de son équipe face à River Plate, en finale retour de Copa Libertadores (3-1 ap, 2-2 à l’aller).

Il a décidé de ne pas faire d'esclandre. L'entraîneur de Boca Juniors, Guillermo Barros Schelotto, a reconnu dimanche soir la victoire de River Plate en finale retour de la Copa Libertadores (3-1 ap, 2-2 à l’aller). Il a félicité son adversaire du jour à l'issue de la rencontre.

"Il faut dire bravo à River"

"Je veux remercier et féliciter les joueurs de Boca pour la manière dont ils ont joué, même quand nous étions en infériorité numérique ils ont poussé. Il faut dire bravo à River qui est sacré champion au terme d'une finale où les deux équipes auraient pu gagner, un match très équilibré. La seule chose que je ressens, c'est la tristesse de n'avoir pas gagné cette Coupe et de ne pas pouvoir l'offrir aux gens de Boca. Cela me fait me sentir mal", a-t-il regretté.

Le technicien argentin est également revenu sur le recours de son équipe présenté devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour tenter d'obtenir la victoire sur tapis vert, après les violences survenues le 24 novembre à Buenos Aires qui ont forcé les organisateurs à délocaliser la rencontre. Pour lui, il n'est plus question de contester la victoire de son grand rival, mais la Conmebol (Confédération sud-américaine de football) doit tout de même "prendre des mesures". 

"Sur le plan sportif, pour moi la finale est terminée. Pour l'aspect juridique, il serait bon que la Conmebol ou le football sud-américain prennent des mesures... Pas sur la question de qui a gagné la Coupe ou sur une sanction contre River ou Boca, mais ce qui s'est passé l'autre jour (l'attaque de l'autocar de Boca, NDLR) n'est pas acceptable. J'espère que ces choses-là changeront, mais sur l'aspect sportif, c'est fini, River a gagné", admet-il.

C. P. avec AFP