RMC Sport

Coronavirus: un supporter grec brise le confinement pour voir les travaux du stade... le club paye l'amende

Les supporters de l'AEK Athènes lors du duel contre l'Olympiacos

Les supporters de l'AEK Athènes lors du duel contre l'Olympiacos - Icon Sport

Un supporter grec a brisé le confinement pour observer l'évolution des travaux du stade de l'AEK Athènes pendant la semaine. Touché par cette histoire le club a décidé de payer son amende et de lui offrir un abonnement.

Le confinement et l'épidémie de coronavirus donnent parfois lieu à des histoires surprenantes. En Grèce comme presque partout en Europe, la saison sportive est mise entre parenthèse en attendant la résolution de la crise sanitaire.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Cela n'a pas empêché un supporter grec d'une soixantaine d'année d'aller se promener non loin du lieu du futur stade de l'AEK Athènes.

Le propriétaire du club ému par cette mésaventure

Problème, ce fan de l'Enosis avait oublié son attestation au moment de se rendre à proximité de l'enceinte de 32.000 places dont l'inauguration n'est pas prévue avant 2021. Un oubli qui a poussé la police à lui infliger une amende de 150 euros pour non-respect du confinement.

Emu par cette histoire, le propriétaire de l'AEK, Dimitris Melissanidis, a demandé au club de payer l'amende et de lui délivrer une carte d'abonné pour la saison prochaine selon le site Inaek.com.

"Notre maison sera là et elle nous attendra"

Les responsables de l'équipe ont contacté la fille du supporter pour qu'elle lui annonce la nouvelle tout en appelant le senior à respecter les règles de confinement.

"Nous restons confinés, nous restons en bonne santé, a lancé l'AEK à l'attention de son fan avant de lui faire une belle promesse. Notre maison sera là et elle nous attendra, lorsque nous surmonterons ensemble cette aventure." L'épidémie de coronavirus a déjà provoqué 90 décès sur les 2.011 cas recensés en Grèce. Cette semaine, elle a aussi donné lieu à une belle histoire.

JGL avec l'AFP