RMC Sport

Bell : « C’est l’année de la Côte d’Ivoire ! »

Joseph-Antoine Bell

Joseph-Antoine Bell - -

Figure emblématique des Lions indomptables, l’ex-gardien Joseph-Antoine Bell donne son avis d’expert sur la CAN qui a débuté samedi dernier. Et mise sur une victoire finale des Eléphants.

Joseph-Antoine Bell, la Coupe d’Afrique des Nations a débuté depuis une semaine maintenant. Que pensez-vous de cette 28ème édition ?

Au niveau de l’organisation, ils n’ont pas tout réussi mais ils ont fait beaucoup d’efforts. Ils ont construit des stades de très haut niveau. Ensuite, il y a la compétition elle-même. Pour moi, il y a deux favoris : le Ghana et la Cote d’Ivoire. Après, il y a deux ou trois outsiders comme la Tunisie, le Maroc et le Sénégal. Il y a aussi les nouveaux venus que sont le Botswana, le Niger et la Guinée Equatoriale. Enfin, on a des équipes méconnues comme le Soudan qui ont proposé une très belle résistance face aux Ivoiriens lors de leur premier match.

Justement, à propos des stades, ils sont vraiment plein lors des matchs du pays organisateur mais après, il n’y a plus grand monde pour les autres équipes. Comment expliquez-vous cela ?

C’est un problème de conception. En Afrique, les gens ne connaissent que le conflit. Le foot a remplacé la guerre. Quand on fait un match de foot, on est opposé à un adversaire et on veut savoir qui va gagner. Les Africains, ce sont les matchs en aller-retour qui les intéressent. Il faut que dans la communication, on arrête de parler de ce nationalisme qui fait que les gens du pays ne pensent qu’à leur match. Tout le monde connaît les joueurs de Côte d’Ivoire, du Mali ou de la Guinée, mais personne ne va les voir.

La Côte d’Ivoire est-elle la grande favorite de cette compétition, comme tout le monde se plaît à le dire ?

L’équipe de Côte d’Ivoire a la chance aujourd’hui d’être plus qu’à maturité. Cela fait un moment maintenant que les joueurs jouent ensemble. Ce sont des joueurs de qualité. Ils ont presque tout pour eux. Ils ont de l’expérience. Ils doivent pouvoir répondre présent quand on les attend. Pour moi, c’est l’année de la Côte d’Ivoire. Ce serait logique qu’ils gagnent. Ils auront forcément le Ghana en face d’eux, qui est dans la même situation avec des joueurs de qualité et une certaine expérience aussi.

Il y a beaucoup d’agents français et européens qui viennent voir la Coupe des Nations. La CAN est-elle un « bon marché » ?

Je ne crois pas beaucoup à ce marché. C’est plus une opportunité pour eux de se rapprocher des joueurs. Les équipes nationales ne visent pas à entretenir les relations des joueurs pendant cette période-là. Ces prises de contact peuvent les déstabiliser et les sortir de leur concentration. La CAN n’a jamais vendu un seul joueur. Je n’ai jamais vu un joueur pris suite à la Coupe d’Afrique des Nations. Aujourd’hui, quelque chose a changé car tous les joueurs qui viennent à la CAN sont connus. On vient là pour voir le niveau des joueurs, pas pour faire son marché.

Propos recueillis par Samuel Ollivier