RMC Sport

CAN 2013 : l’Algérie dans le mur

Djamel Mesbah et l'Algérie se sont pris les pieds dans le tapis

Djamel Mesbah et l'Algérie se sont pris les pieds dans le tapis - -

Incapable de trouver le chemin des filets, l’Algérie a subi une deuxième défaite en deux matchs ce samedi, face au Togo (0-2). Dominateurs mais terriblement inefficaces, les Fennecs sont d’ores et déjà éliminés de cette CAN 2013.

Le regard de Vahid Halilhodzic dans les derniers instants de la rencontre en dit long sur la désillusion que vient de vivre l’Algérie, à Rustenburg (Afrique du Sud). Ses mots, après le match, sont graves. « Je ressens une profonde tristesse et de la honte » lâche-t-il. Comme face à la Tunisie, lors de leur premier match, les Fennecs ont dominé. Tenté, énormément. Et comme face à la Tunisie (0-1), l’issue est sans appel : la défaite. Cruelle, à nouveau. Et fatale, cette fois, puisque synonyme d’élimination pour ces Algériens qui avaient pourtant de sérieux arguments à faire valoir dans la compétition.

Vingt tirs, et toujours pas de but pour les Verts et Blanc. « On avait de gros objectifs, on ne va pas se mentir, en venant ici à la CAN, rappelle Mehdi Lacen. On s’est peut-être vu trop beau et voilà, le résultat est clair : deux matchs, deux défaites, zéro point et zéro but marqués. » Les Eperviers n’en demandaient pas tant. Emmanuel Adebayor s’est même fait un plaisir de convertir une des rares actions des siens en première période (32e). Bien avant que la rencontre ne bascule dans l’irréel. Alors que l’Algérie, jette, en vain, ses dernières forces dans la bataille, l’un des poteaux togolais est endommagé involontairement par Guedioura (85e).

Halilhodzic sur un siège éjectable

Suivront 15 minutes rocambolesques, durant lesquels les officiels tentent de réparer les buts. L’Algérie est au bord de l’élimination, lorsque le match reprend. Le quatrième arbitre annonce quelques instants plus tard… 13 minutes d’arrêt de jeu ! Une éternité pour le Togo. Mais cela ne suffira pas pour cette Algérie décidément en mal de réalisme. C’est même Wome qui profite de cette "prolongation" pour enfoncer le clou (90e +3) et sceller le sort de la rencontre et, du même coup, de son adversaire.

Zéro point en deux matchs et déjà la sortie pour cette équipe pourtant séduisante et efficace durant toute l’année 2012, outsider crédible de cette CAN 2013. Restera à sauver l’honneur face à une Côte d’Ivoire déjà assurée de sa qualification, mercredi (18h). Une ultime chance pour Halilhodzic de prouver que son travail à la tête de la sélection n’a pas été complètement vain. Une ultime chance de sauver sa tête pour un sélectionneur déjà allégrement critiqué par la presse nationale et qui pourrait, à l’instar de son équipe, prendre la porte précocement, un an et demi après sa prise de fonction.

A.T. avec Nicolas Jamain à Rustenburg