RMC Sport

CAN 2013 : La Zambie déjà en difficulté

-

- - -

Tenante du titre, la Zambie a concédé le match nul face à l’Ethiopie (1-1) lors de son entrée dans cette CAN 2013 ce lundi. Les joueurs de Hervé Renard ont pourtant évolué en supériorité numérique durant près d’une heure.

La CAN est une compétition délicate à pronostiquer. Cette édition 2013 s’inscrit pour le moment dans la tradition avec des favoris accrochés (Maroc, Ghana). C’est le cas désormais aussi de la Zambie, tenante du titre. Autre spécialité de la Coupe d’Afrique des Nations, proposer des rencontres au niveau technique approximatif. Surtout lors des premiers tours. Ce Zambie-Ethiopie l’a prouvé, les acteurs ayant été peu aidés par la pelouse bosselée du stade Mbombela de Nelspruit.

La sortie kamikaze de Jemal

Dans le groupe C, qui comprend également le Nigéria et le Burkina Faso, la Zambie est déjà en difficulté après ces deux points de perdus face à l’Ethiopie (1-1). Les Chipolopolos (« les boulets de cuivre ») avaient pourtant tout pour l’emporter : un avantage au score grâce à Mbesuma profitant d’une subtile déviation de la tête de Chansa (45+3e), et une supériorité numérique suite à l’expulsion du gardien Jemal Tassew pour une sortie acrobatique sur Chisamba (35e).

La Zambie sous pression avant le Nigéria

Mais avec pour seule arme, ou presque, leur générosité, les Walya Antelopes (« les Bouquetins d’Abyssinie ») ont contré le jeu zambien et profité de l’égalisation en force d’Adane après une passe de l’intéressant Salahdin (65e). Si les Chipolopolos auraient pu bénéficier d’un penalty pour une faute sur Mulenga (69e) ou faire la différence en fin de rencontre en assiégeant les buts de Zerihun Tadele, le contenu de leur prestation est resté décevant. La Zambie sera déjà sous pression, vendredi (16 h), pour l’affiche de ce groupe, face au Nigéria. « Il faut être meilleur en football, il ne faut pas chercher d’excuses : « le terrain, le sable, l’arbitre », soupire Hervé Renard. On était 11 contre 10. Il faut simplement être réaliste et se regarder dans un miroir. Dire qu’aujourd’hui on a obtenu ce qu’on méritait. »

Un exemple des nombreux déchets techniques dans cette rencontre :

غرائب وطرائف - إثيوبيا تضيع فرصة لا تتكرر مرتين !! par MohamedMarei

Mathieu Idiart