RMC Sport

CAN 2013 : le cauchemar du Maroc

Kamel Chafni

Kamel Chafni - -

Tenu en échec par l’Afrique du Sud (2-2), le Maroc est victime de la victoire du Cap Vert sur l’Angola (2-1) et ne verra donc pas les quarts de finale de la CAN. Les Capverdiens empochent leur billet au terme d’un chassé-croisé haletant.

Complètement fou, le scénario qui a conduit à la qualification du Cap Vert au détriment du Maroc ! Quatre buts inscrits dans les dix dernières minutes de ces deux rencontres qui se disputaient simultanément ce dimanche soir en Afrique du Sud et une ultime réalisation des Requins bleus contre l'Angola (2-1) à la 90e qui vient changer la donne, sur le fil. Pour sa première participation à la CAN, le Cap Vert est propulsé en quarts de finale, tandis que les Lions de l’Atlas, accrochés par l'Afrique du Sud (2-2), n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Virtuellement qualifiés entre la 9e et la 70e minute, puis entre la 82e et la 90e minute, les hommes de Rachid Taoussi ne peuvent, au final, que constater les dégâts. L’égalisation du Cap Vert face à l’Angola (1-1, 81e) conjuguée au but du 2-1 du Marocain Namli (82e) aurait pu les hisser en tête de leur poule, mais la suite a viré au cauchemar. L’égalisation des Bafana Bafana par Sangweni (86e) fait déjà couler quelques sueurs froides dans les rangs du Maroc.

Un triste bis repetita

Et puis, le coup de grâce. A près de 700 km de là, Heldon surgit (90e). Le Cap Vert est en quart et les Rouge et Vert quittent la compétition dès la phase de poule, comme en 2012. De quoi regretter amèrement les occasions non concrétisées par Chafni, Barrada ou El Arabi, à un moment où le Maroc a sans doute trop cherché à gérer pour préserver son but d’avance, acquis dès la 9e minute grâce à El Adoua. Et l’a appris, à ses dépens, au bout du suspense.

A.T.