RMC Sport

CAN 2017: Booba n'a pas mis l'ambiance à la cérémonie d’ouverture

Booba

Booba - AFP

La 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations a été lancée ce 14 janvier au Gabon. Le rappeur Booba était présent au stade de l’Amitié de Libreville. Mais sa performance n’a pas vraiment eu d’écho dans un stade à moitié vide, alors que le Gabon est secoué par une grave crise au sommet de l’Etat.

C’est parti ! La Coupe d’Afrique des Nations 2017 a officiellement débuté ce samedi. Au Gabon, 16 nations vont se disputer le titre continental jusqu’au 5 février, jour de la finale. Avant le coup d’envoi du premier match entre le Gabon et la Guinée-Bissau, le pays organisateur avait donné rendez-vous à son peuple au stade de l’Amitié de Libreville, pour la cérémonie d’ouverture.

Booba n’a pu élever l’ambiance

La grande fête espérée n’a pas eu lieu. Malgré le beau temps et un thermomètre à 27 degrés, le public ne s’est pas déplacé en masse, bien au contraire. Les tribunes étaient bien peu garnies. L’enceinte de 40 000 places n’a pas été remplie à moitié. La situation politique du pays et les appels au boycott de l’opposition au pouvoir expliquent en grande partie ce peu d’entrain. Depuis août et la réélection contestée d’Ali Bongo face à son rival Jean Ping, le Gabon traverse des moments difficiles.

En bref, tout était réuni pour que cette cérémonie d’ouverture ne soit pas des plus réussies. Et les quelques stars invitées pour l’occasion n’ont pas vraiment pu élever l’ambiance, face à des tribunes clairsemées. Le rappeur franco-sénégalais Booba était la principale tête d’affiche.

Le « Duc de Boulogne », vêtu d’un t-shirt de sa marque représentant l’Afrique avec le message (en anglais) « J’ai couru comme un esclave pour marcher comme un roi », a interprété plusieurs de ses titres phares. Seul sur scène et rejoint sur la fin par Akon, Booba a bien harangué le public qui lui a répondu, mais le spectacle laisse au final un goût d’inachevé. Le président gabonais Ali Bongo, son homologue de Guinée-Bissau José Mario Vaz, et Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football, ont ensuite pu déclarer la CAN 2017 ouverte. 

A lire aussi >> CAN 2017: on connaît déjà le vainqueur (grâce à Football Manager)

A lire aussi >> CAN 2017: les joueurs de la RD Congo en grève

N.B