RMC Sport

CAN 2019: d’où vient le chant des Fennecs "One, two, three, viva l’Algérie"?

L’Algérie, qui briguera une place en finale de la CAN 2019 face au Nigeria ce dimanche soir au Caire (21h), est toujours soutenue par de fervents supporters. Des fans qui aiment chanter à l’unisson "One, two, three, viva l’Algérie", l'hymne de tout un pays. Un slogan qui trouve ses racines dans les années 1950, alors que le pays nord-africain était encore une colonie française.

A chacun ses slogans. En 1998, après le premier triomphe de l’équipe de France en Coupe du monde, il était bien difficile d’échapper au chant sympa mais un peu pénible: "Et un, et deux, et trois zéro!", comme les trois buts infligés au Brésil en finale. Les supporters de l’Algérie ont eux aussi leur hymne. C’est "One, two, three, viva l’Algérie" et ce n’est pas loin d’être l'un des tubes de l’été, les séduisants Fennecs n'étant plus qu’à une marche de la finale de la CAN 2019 en Egypte.

"We want to be free"

Ce chant trouve ses racines dans les années 1950, très loin des terrains de football. En pleine période de décolonisation, alors que le pays est encore une colonie française, les partisans de l'Algérie indépendante ont l’idée d’alerter la communauté internationale avec un chant fédérateur en anglais: "We want to be free" ("Nous voulons être libres"). Selon de nombreux témoignages, ce slogan aurait été déformé au fil du temps devenant "Want to free".

Quelques années plus tard, dans une Algérie devenue indépendante en 1962, le chant des Algériens est encore modifié. Et passe des terrains de guerre aux stades de foot. Il aurait été entendu pour la première fois dans sa formule définitive et plus festive au stade d’Oran le 3 mai 1974. Ce jour-là, les Fennecs affrontent le club anglais de Sheffield United et s’impose 3-1. Trois buts qui auraient inspirés aux fans des Fennecs le fameux "One, two, three, viva l’Algérie." Un chant qui résonnera contre le Nigeria ce dimanche (21h).

AB