RMC Sport

L’Egypte dompte le Cameroun

Pour sa 170e cape, le capitaine égyptien a signé un doublé et envoyé son pays en demi-finale de la CAN.

Pour sa 170e cape, le capitaine égyptien a signé un doublé et envoyé son pays en demi-finale de la CAN. - -

Victime d’erreurs individuelles et d’une grosse faute d’arbitrage, le Cameroun a cédé après prolongation contre l’Egypte (1-3). Doubles tenants du titre, les Pharaons retrouveront l’Algérie pour une demi-finale qui s’annonce explosive.

S’il y a une équipe pour laquelle ces Lions ne sont pas indomptables, c’est l’Egypte. Comme il y a deux ans, les Pharaons ont brisé les rêves de sacre continental du Cameroun. Finale 2008 ou quart de finale 2010, même combat. « Il est temps de les battre », avait pourtant clamé Samuel Eto’o avant la rencontre. Le joueur de l’Inter Milan, très discret ce lundi, en sera resté aux déclarations d’intention.

Tout avait pourtant bien commencé pour le Cameroun. A la 26e minute, Ahmed Hassan étrennait bien mal sa 170e sélection sous le maillot égyptien – record national battu – en déviant dans son propre but un corner d’Emana. Mais le vieux guerrier (35 ans) régissait dix minutes plus tard d’une lourde frappe croisée (37e), qui trompait Kameni, gêné par un rebond juste avant sa lige. Sa bévue effacée, le joueur d’Al Ahly pouvait se précipiter vers le banc de touche et brandir un maillot floqué du n°170.

Egypte-Algérie, comme on se retrouve...

Les Camerounais ont ensuite laissé passer leur chance dans une deuxième période dominée de la tête et des épaules. Mais Idrissou, Eto’o, Emana et Geremi butaient tour à tour sur un El Hadari toujours aussi inspiré. Le gardien égyptien était encore mis à contribution en début de prolongation sur une frappe de l’entrant Achille Webo. Une minute à peine avant le coup de poignard infligé par Geremi à sa propre équipe. Sur un ballon anodin dans sa surface, le défenseur n’appuyait pas suffisamment sa passe en retrait pour Kameni. Gedo profitait de l’offrande pour assommer le Cameroun (92e). Une terrible erreur suivie seconde, de l’arbitre cette fois, qui accordait un but fantôme à l’incontournable Hassan (95e), dont le coup franc n’a pas franchi la ligne de but.

Doubles tenants du titre, les Egyptiens n’ont ainsi plus connu la défaite à la CAN depuis seize rencontres. Une série record d’invincibilité qu’ils tenteront de prolonger en demi-finale contre les Algériens, bourreaux de leurs ambitions mondialistes. A peine deux mois après avoir abandonné leur billet pour l’Afrique du Sud aux Fennecs, dans un match d’appui bouillant à Khartoum, les retrouvailles s’annoncent épicées.

La rédaction