RMC Sport

La galère du Gabon, bloqué toute la nuit à l'aéroport avant son match en Gambie

La sélection du Gabon, emmenée par Pierre-Emerick Aubameyang, Denis Bouanga et Mario Lemina, a passé la nuit de dimanche à lundi dans un aéroport gambien quelques heures avant son match face à la Gambie.

Les joueurs du Gabon ont connu des heures très mouvementées avant leur match face à la Gambie, ce lundi (17h) dans le cadre des qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations. Ils ont en effet passé la nuit de dimanche à lundi dans le hall d'un aéroport gambien. Les autorités auraient conservé leurs passeports sans donner plus de précisions sur les raisons de cet arrêt forcé.

-
- © -
-
- © -
-
- © -

Pierre-Emerick Aubayameyang a partagé plusieurs messages sur les réseaux sociaux montrant la galère de ses coéquipiers, contraints de dormir sur les sièges ou sur le sol. Certains ont passé le temps en écoutant de la musique ou en regardant des films. L'attaquant d'Arsenal a, lui, tenté de garder le sourire, tout comme le joueur de Saint-Etienne, Denis Bouanga. "Ils ne vont pas nous décourager, pas aujourd'hui frère", lâche l'ancien joueur du Borussia Dortmund. 

La galère a débuté à 23 heures et s'est achevée à 6 heures du matin, quand les joueurs ont enfin été autorisés à entrer sur le territoire gambien et à prendre place dans un bus. "Enfin dans le bus, a confié Aubameyang. Merci pour la motivation supplémentaire, Gambie." Le joueur d'Arsenal s'est montré plus sérieux face à ce qui ressemble à une tentative de déstabilisation avant un match important. "Ça ne nous démotivera pas mais ils faut que les gens sachent et surtout que la CAF (Confédération africaine de football, ndlr) prenne ses responsabilités. 2020 et on veut que l’Afrique grandisse ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver!"

Après cette courte nuit, les "Panthères" ont un rendez-vous crucial dans la course à la qualification face à un adversaire direct. Les Gabonais occupent actuellement la tête du groupe D avec trois points d'avance sur leurs adversaires du jour. Un succès leur permettrait de creuser l'écart. 

NC