RMC Sport

La Zambie en folie

-

- - -

Au terme d’une finale sans saveur, la Zambie a créé la sensation en remportant la première Coupe d’Afrique des Nations de son histoire grâce à sa victoire sur la Côte d’Ivoire à l’issue de la séance des tirs au but (0-0, 7 t.a.b. à 6) ce dimanche soir à Libreville. L’un des plus grands rêves de Didier Drogba s’envole en fumée.

Incroyable Zambie ! Ce dimanche à Libreville, les Chipolopolos ont encore renversé une montagne. Ou plutôt des Eléphants. Outsiders de la finale de la CAN face à la Côte d’Ivoire, les joueurs d’Hervé Renard ont une nouvelle fois déjoué tous les pronostics avant de s’imposer sur le toit de l’Afrique. Pour la première fois de son histoire, la Zambie inscrit son nom au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations. Si la finale ne restera pas dans les mémoires, l’issue, à la fois palpitante et cruelle, comme toutes les séances de tirs au but, a fait chavirer tout un peuple dans un immense bain de bonheur. Il fallait voir Hervé Renard porter dans ses bras Musonda pour que celui-ci, blessé, puisse fêter le titre avec ses partenaires. A sa sortie, dès la 10e minute de jeu, le défenseur zambien était en pleurs. Inconsolable.

Drogba, le maudit

Ce triomphe face aux grands favoris de la compétition est riche en symbole. Il intervient en effet 19 ans après le tragique accident d’avion au cours duquel dix-huit joueurs de la sélection zambienne ont perdu la vie. Les Chipolopolos s’étaient promis de gagner en leur mémoire. Ils ont tenu parole. Après avoir sorti, le Soudan en quarts (3-0), puis le Ghana en demies (1-0), la Zambie qui succède donc à l’Egypte, peut être fière d’elle. Elle n’a pas volé son trophée.
Pour la Côte d’Ivoire, en revanche, c’est peu dire que la défaite à un goût amer. Didier Drogba qui a expédié un pénalty au-dessus de la barre transversale à 20 minutes du coup de sifflet final, aura bien du mal à oublier ce triste 12 février. A bientôt 34 ans, le capitaine des Eléphants ne remportera vraisemblablement jamais de titre avec sa sélection.
Peu inspirée et trop attentiste, son équipe n’a jamais semblé en mesure de prendre le dessus sur la Zambie. Le constat est terrible quand on sait que la Côte d’Ivoire aura donc terminé la CAN sans encaisser le moindre but. Incapable de faire la décision sur la pelouse du stade de l’Amitié, l’équipe de François Zahoui échoue sur la dernière marche après un tir au but manqué de Gervinho. Une triste fin pour une génération d’Eléphants qu’on ne reverra sans doute plus au plus haut niveau international. 

Aurélien Brossier