RMC Sport

Le chauffeur du bus togolais serait vivant

Annoncé mort par la presse angolaise suite à l’attentat de vendredi, le chauffeur serait actuellement en vie et hospitalisé.

Il avait été présenté comme la première victime de l’attaque du bus togolais vendredi dans l’enclave de Cabinda : le chauffeur angolais d’un des deux bus de la délégation des Eperviers serait vivant selon l’AFP, qui précise qu’il se trouverait « en soins intensifs ». Si la nouvelle se vérifie, le bilan officiel de la fusillade serait donc pour l’instant de deux morts, l’entraineur adjoint togolais Abalo Amelete et le chef de presse Stanislas Ocloo, et d’un blessé grave, le gardien remplaçant Kodjovi Obilalé, opéré samedi à Johannesburg et qui se trouverait ce dimanche « dans un bon état général », selon un chirurgien de la clinique où il est hospitalisé.

La rédaction - J.-F. P.