RMC Sport

Mboma : « La CAN, ce n’est pas ça »

-

- - -

Après les éliminations surprises de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, Patrick Mboma, consultant RMC Sport, revient sur le niveau de jeu de cette Coupe d’Afrique des Nations 2013.

Spécialiste du football africain, l’ancien buteur du Cameroun, de Parme et du PSG juge décevante la qualité du spectacle proposé depuis le début de cette CAN 2013 et explique le faible nombre de buts par des stratégies peu offensives et une trop grande frilosité des sélectionneurs. « La vérité, c’est que des surprises, il y en a toujours dans une CAN et plus particulièrement dans celle-là, explique Mboma au sujet des éliminations successives de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie. Mais là où je me trouve un peu ennuyé, c’est quand je vois le niveau de jeu général. Il y a eu une belle journée dimanche dernier avec sept buts, au cours de laquelle on a vu ce que doit être la CAN. Mais avant ça, il y a eu trop de matches où les joueurs semblaient tétanisés, certainement par les consignes pas assez offensives de leurs entraîneurs. On cherchait trop à ne pas perdre, alors que la CAN, ce n’est pas ça. La CAN, c’est avant tout chercher à gagner, à dribbler, à marquer des buts. Bref, à faire du spectacle. Quitte parfois même à aller dans le superflu. »

Une mauvaise influence européenne ?

Selon Patrick Mboma, la frilosité nouvelle de certaines sélections n’est pas directement imputable aux techniciens européens qui les dirigent, mais à leur mentalité. « J’ai toujours dit que le problème ne venait pas du tout du fait qu’un coach soit européen, mais plutôt du fait que sa façon de faire et son idée de jeu soient européennes. Claude Leroy, par exemple, est européen et il s’adapte très bien au foot africain. A la CAN, il faut d’abord chercher à jouer au football. »

Luis Attaque