RMC Sport

Bazdarevic : « Dommage d’avoir un arbitre opposé à Grenoble »

Quelques minutes après la qualification de Rennes pour la finale de la Coupe de France (0-1), les Grenoblois se sont ouvertement plaints de l’arbitrage de M. Piccirillo, coupable selon eux de décisions douteuses et récurrentes à l’encontre du GF38.

Mecha Bazdarevic s’est d’abord dit très déçu de cette soirée. L’entraîneur du GF38 a l'impression que son équipe "n'avait pas tout fait pour mériter plus" et aurait surtout dû "plus se lâcher". Il a surtout, selon lui, "manqué un peu de fraîcheur et quelques joueurs pour aller en finale". Au sujet de l'arbitrage très contesté ce soir, le coach grenoblois regrette "qu'on ait envoyé un arbitre qui a déjà coûté quelques points cette saison" à son équipe.

Même son de cloche chez Pierre Wantiez, directeur général délégué du club isérois, qui pointe du doigt "l'accumulation d'incidents d'arbitrage (décisions douteuses, arrêts de jeu non-respectés), et exprime son étonnement de voir désigné M.Piccirillo pour cette demi-finale (déjà au coeur de plusieurs polémiques avec le club grenoblois cette saison notamment à Lorient, et auteur de déclarations sur le peu de chance de voir Grenoble se maintenir en L1). Le dirigeant alpin ne comptait pas s'arrêter là ce soir, et fustigeait aussi "la multiplication de contrôles anti-dopage" contre son club (deux contrôles ce soir, ajoutés à ceux de vendredi veille de la rencontre face à Toulouse qui avaient durés 3 heures), et déclarant cette "chasse anti-dopage peu crédible". Cependant Pierre Wantiez n'a pas oublié de féliciter Guy Lacombe et tout le Stade Rennais pour leur qualification en finale.

Du côté des joueurs, Larsen Touré était déçu "d'échouer aux portes du Stade de France", notamment "pour la ville et les supporters". L’attaquant du GF38 avait la même impression que son coach, celle "de ne pas avoir tout tenté".

La rédaction du Multilive (RMC Sport)