RMC Sport

Boumsong : « Je vais kiffer ! »

-

- - -

Jean-Alain Boumsong se fait une joie de disputer, samedi, au stade de France, la finale de Coupe de France face au PSG.

Que ressentez-vous à l’approche de la finale de la Coupe de France ?
J’espère que je vais kiffer samedi soir. (Rires). Une finale de coupe de France au Stade de France est toujours un moment magique, surtout si Lyon gagne. Ce stade est le plus beau de France et peut-être du monde. J’espère vraiment que l’on va kiffer.

Etes-vous soulagé d’avoir remporté le titre de champion de France ?
Oui, je suis un peu libéré, il aurait été dommage que Lyon ne soit pas champion quand j’arrive. J’aurais pensé que je suis le chat noir. Maintenant, c’est fait. On va pérenniser ces résultats qui sont là depuis quelques années. Et maintenant, on va prendre toutes les énergies positives que l’on a reçues avec cette victoire pour pouvoir continuer et bien finir la saison sur cette finale de coupe de France.

Comment voyez-vous ce match contre Paris ?
Le match va être très difficile. Le PSG s’est maintenu, le PSG a déjà gagné la coupe de la Ligue. Sur ce match là, le PSG est favori, ils ont l’habitude de jouer ce type de match. Nous sommes les challengers et nous irons jouer ce match avec corps et âmes pour ramener ce titre à nos supporters.

Vous encensez un peu trop le PSG là ?
Pas du tout, je m’en réfère aux statistiques. Le PSG est une équipe de coupe. Je crois que c’est la quatrième finale de Paris en cinq ans. Le PSG a plus l’habitude de jouer ce type de match où il y a un gagnant et un vaincu. Je ne pratique pas la langue de bois, c’est la vérité. Le PSG est mieux armé que nous pour jouer ce type de match.

Samedi sera le dernier match de Pedro Miguel Pauleta. Que pensez-vous de ce joueur ?
Beaucoup de jeunes attaquants doivent se servir de son expérience. J’espère qu’il fera un DVD plus-tard, pour que les jeunes puissent regarder ses déplacements, son intelligence de jeu pour s’en inspirer. Tout est dans son intelligence de jeu, car ses qualités physiques ne sont pas les plus géniales de la Ligue1, il n’est pas le plus rapide. Sa lecture du jeu est vraiment la plus performante que j’ai connue. Quand j’étais à Auxerre, j’ai fait du marquage individuel sur Pauleta et c’est celui qui m’a fait le plus courir. A tout moment, ce joueur est dangereux, il peut marquer dans n’importe quelle situation.

En 2003, aviez marqué le but de la victoire avec Auxerre face au PSG. En parlez-vous à vos coéquipiers ?
Oui, pour faire mon intéressant, je leur parle de cette finale. Pour samed,i je suis très optimiste même si le match va être très difficile. Je crois en notre potentiel et notre force de réaction dans ce genre de match. J’espère que nous allons tous connaître une joie immense à la fin de ce match.

N’est-ce pas difficile après le sacre de champions de retourner au charbon pour cette finale de coupe de France?
Pour moi non, on a profité de toute la joie que nous a apportée ce titre. On va s’en servir pour être performant contre le PSG. Ce qui aurait été dommage, c’est de ne pas prendre toute l’énergie positive que nous a apporté ce titre, comme par exemple faire les blasés. Il ne fallait pas faire les cons parce qu’on savait que ce match de samedi nous attendait. On a pris toute cette énergie pour connaître une fois de plus cette joie. 

La rédaction - Edward Jay