RMC Sport

Coupe de France : l’OM voit beaucoup plus loin que Granville

Distancé en Ligue 1, l’OM, qui affronte Granville ce jeudi à Caen en quarts de finale de la Coupe de France (21h), espère sauver sa saison en remportant son 11e trophée dans cette épreuve. D’autant que c’est Sochaux et non le PSG qui attend les Marseillais en demi-finales.

L’OM a beau être le recordman des victoires en Coupe de France (10), il n’a plus soulevé le prestigieux trophée depuis 1989. « Et ça fait dix ans que l’OM n’a pas disputé une demi-finale », rappelle Michel. Une trop longue attente pour des Marseillais qui défieront Sochaux, leur adversaire en demies, s’ils passent l’obstacle Granville ce jeudi soir (21h) au stade Michel-d’Ornano de Caen. « Bien qu’ils soient en CFA 2, ce sera un match ouvert, estime l’arrière gauche Benjamin Mendy. Il faudra que l’on se fasse respecter et que l’on joue avec nos armes. »

Si tel est le cas, l’OM devrait accéder au dernier carré et donc rêver du Stade de France, où une finale face au PSG l’attend peut-être. Un rayon de soleil alors que l’OM végète à la 13e place en Ligue 1, avec un match en retard. Et surtout la seule chance de remporter un titre cette saison.

Michel veut « entrer dans l’histoire »

« L’objectif est clair, appuie Michel. On ne peut pas passer à côté d’une telle opportunité. On peut entrer dans l’histoire de l’OM avec cette Coupe de France. Il faut interpeller les joueurs avec des notions comme celle-ci. C’est aussi notre travail de faire comprendre au groupe l’importance d’un match. Je pense que mes joueurs le comprennent ou vont le comprendre. Mais si cela n’était pas le cas, franchement, je serais très déçu. »

Benjamin Mendy a visiblement bien reçu le message. « Ramener un trophée à Marseille est quelque chose que j’aimerais vraiment vivre. On peut faire quelque chose de sympa. La Coupe de France, cela peut être un gros ouf de soulagement. » Surtout si les Marseillais venait à battre le PSG en finale…

A lire aussi :

Sirigu : "On est une équipe de merde..."

la rédaction avec Florent Germain à Marseille