RMC Sport

Coupe de France: la FFF procède à quelques ajustements

La Fédération française de football (FFF) a obtenu l’aménagement des conditions d’entraînement pour les équipes engagées en Coupe de France. Par ailleurs, la FFF s’est engagée à verser une gratification supplémentaire aux qualifiés pour le huitième tour. Et ce n'est pas tout.

Les conditions de préparation des rencontres de Coupe de France ont été améliorées avec l’autorisation du ministère des Sports. Cela concerne les entraînements des équipes engagées au-delà de 18h, au moment du couvre-feu. Ce sont les clubs eux-mêmes qui doivent faire la démarche auprès de leur municipalité, pour faire l’état des lieux avec la préfecture et ainsi obtenir l’autorisation.

A noter que les rencontres d’un club de National se joueront impérativement samedi à 14h, à l’exception d’un match qui, parce qu’il oppose deux clubs de National, pourra jouer pendant le couvre-feu, ce vendredi à 18h. Au total, les huit équipes de National, dont les deux qui seront opposées l'une à l'autre la veille, doivent jouer impérativement le samedi.

Tout comme les deux formations qui jouent leur match en retard du sixième tour, également ce samedi. Le Red Star se déplace à Ivry, et Laval à Vigneux. La journée de championnat a été décalée à mardi prochain pour ces équipes encore en lice en Coupe de France.

Cela pose quelques problèmes d'organisation pour certains clubs amateurs comme Seyssinet, qui se déplace à Annecy, ou Vigneux, dans la mesure où des joueurs de l’effectif travaillent le samedi après-midi. "Pas évident, effectivement, mais on va trouver des solutions", reconnaît un dirigeant.

Il y a un seul match à 15h samedi, entre l'Olympique Marcquois (N3) et l'US Boulogne.

La Fédération fait des efforts

Pour les équipes qui auront le bonheur de se qualifier pour le huitième tour, la somme de 15.000 euros sera ajoutée aux 7.500 euros attribués aux vainqueurs du 6e tour. Le virement sera effectué rapidement, bien avant la fin de la saison comme cela se fait habituellement. D’autre part, la FFF a mis en place une aide forfaitaire de 300 euros pour la prise en charge de la vacation du médecin au stade le jour du match.

Elle bénéficiera à chaque club qui recevra lors du 7e tour, la présence d’un médecin étant obligatoire mais pas toujours évidente à gérer pour des clubs de petites villes ou de villages. Le médecin en question officie sur place pour contrôler qu’aucun joueur n’a été testé positif après les tests antigéniques effectués la veille de la rencontre. Le joueur est alors "coché" sur la feuille de match qui comprend encore 16 joueurs pour ce tour.

Ce chiffre sera porté à 18 pour le tour suivant et à 20 pour les 32es de finale des amateurs. Les frais des officiels (arbitres, assistants et délégués) seront également pris en charge par la Fédération. L’instance a compris rapidement les difficultés rencontrées par certains dirigeants et fait donc un effort pour accompagner les clubs.

JR