RMC Sport

Di Meco et Riolo opposés sur le cas Gignac

Eric Di Meco

Eric Di Meco - -

Malgré un manque de réalisme flagrant, André-Pierre Gignac a inscrit un doublé ce dimanche contre Reims (2-0). Le niveau de l’attaquant de l’OM suscite un vif débat entre Eric Di Meco et Daniel Riolo, membres de la Dream Team RMC Sport.

Avec un doublé inscrit en prolongation, André-Pierre Gignac a été le sauveur de l’OM ce dimanche face à Reims, en 32es de finale de la Coupe de France (2-0). Mais l’attaquant international a eu un déchet assez incroyable, puisqu’il a tenté 15 tirs, soit autant que toute l’équipe champenoise ! Une performance qui suscite le débat au sein de la Dream Team RMC Sport quant au réel niveau d’ « APG ». « Je souligne son abnégation, il a envie, il ne baisse pas les bras et encore une fois, c’est lui qui marque. Mais je le dis depuis longtemps, l’OM devrait avoir un numéro 9 d’un tout autre calibre. Je ne suis pas de l’avis d’Alain Casanova, qui disait il y a quelques temps que Gignac n’avait rien à envier à Fernando Torres. Il n’est pas de la trempe des plus grands », lance Daniel Riolo.

Un avis pas forcément partagé par Eric Di Meco, pour qui l’OM n’est plus en mesure de viser plus haut : « J’ai envie de lancer un appel aux supporters marseillais. Oui, c’est vrai que c’est dur pour eux qui ont connu Papin ou Drogba. Mais si André-Pierre Gignac mettait ses occasions au fond, il ne serait plus à l’OM. Il serait dans un gros club. Je m’explique : le joueur se bouge, tu ne peux pas lui reprocher son implication, il se crée des situations mais il les vendange. S’il les mettait au fond, il ne serait pas à Marseille. Aujourd’hui, l’OM n’a juste pas l’argent pour s’acheter un attaquant de haut niveau, capable de convertir plus d’occasions. Si Gignac, depuis le temps, ne ratait pas, il serait déjà parti dans un gros club ! Tu enlèves le nom Gignac, tu prends un joueur X que tu payes autant et qui fait une saison entre 15 et 20 buts, il reste un an car Marseille n’aurait pas les moyens de le garder. »

Riolo : « On lui donne un salaire de vedette »

Si la baisse d’attractivité de l’OM est un constat indiscutable, Daniel Riolo pense que l’OM, malgré des moyens financiers limités, est en mesure de prendre un attaquant supérieur à Gignac pour le même prix : « Le problème de Gignac, ce sont les gens qui un jour ont décidé d’investir autant d’argent sur son transfert et son salaire. Il n’y est pour rien. L’attente suscitée autour de lui est trop importante eu égard à son talent. J’ai envie de le défendre sur ce point car il n’y est pour rien. On lui donne un salaire de vedette, de star du foot. Si l’OM a pu mettre 18 millions sur un numéro 9 et lui donner 300 000 euros par mois, c’est qu’ils avaient l’argent. Je ne veux pas qu’on croit qu’à chaque fois je l’enfonce. Il y a une exigence quand on est attaquant de l’OM. Il y a eu mieux avec moins d’argent. C’est une erreur de politique sportive. Tu ne peux pas le revendre car personne n’en veut ! »

A lire aussi :

>> Coupe de France : un OM pas pressé

>> Gignac peut-il encore croire à la Coupe du monde ?

>> Les petites phrases de l'After du dimanche 05/01

La rédaction