RMC Sport

L’autre pari de l'OM

-

- - -

Pour son premier match de l’année 2012, Marseille se déplace samedi soir (20h30) au Stade de France pour affronter le Red Star (National) à l’occasion d’un 32e de finale de Coupe de France qui ne manque pas de charme.

« Il y a beaucoup de bons joueurs en National. » Mathieu Valbuena sait de quoi il parle. Avant de rejoindre l’OM, l’attaquant marseillais a évolué au troisième échelon français sous les couleurs de Libourne. Pas question pour lui de sous-estimer le Red Star, l’adversaire des Phocéens ce samedi en 32e de finale de la Coupe de France (20h30). La formation francilienne, 18e de National à mi-championnat, tentera en effet de créer la sensation en sortant le recordman des victoires dans cette compétition (10) : « Le Red Star aura les crocs, ne soyons pas surpris, prévient Valbuena. Si on prend ce match à la légère, on passera à la trappe. « La différence entre le National et la L1 est grande mais sur un match, tout est possible. On se souvient tous du match contre Carquefou… (le club de CFA2 avait éliminé l’OM en 8e de finale en 2008, ndlr). »
Pour l’événement, le Red Star a laissé son vétuste stade Bauer pour s’accaparer le Stade de France, une enceinte prestigieuse dans laquelle près de 40 000 supporters sont attendus. Pas sûr qu’ils la quittent le sourire aux lèvres. Car c’est bien sur la pelouse du SDF que les Marseillais ont glané les deux dernières Coupes… de la Ligue (2010 et 2011) : « On connait ce terrain, sourit le malicieux Valbuena. On pourra jouer au ballon, ce qui n’aurait peut-être pas été le cas à Saint-Ouen. »

Valbuena : « Il me manque la Coupe de France »

Si le Red Star peine en National, l’affiche ne manque pourtant pas de charme. Au-delà du décor, enchanteur, de Saint-Denis, les Verts ont écrit, comme l’OM, les plus belles pages du football français. Détenteur de cinq Coupes de France (1921, 1922, 1923, 1928, 1942), le club audonien est toujours considéré comme le deuxième club parisien derrière le PSG. D’autant que la rivalité coule presque de source. Pour Alou Diarra, cette formation mérite le respect : « C’est le club de la banlieue parisienne et il est très apprécié, souligne le milieu de terrain international. Après le Paris-Saint Germain, le Red Star est juste derrière. Ils ont eu des soucis sportifs ces dernières années mais c’est un club qui a une histoire dans la région et pour moi, issu de la banlieue de Paris, le Red Star est un club important. »

Regonflés à bloc après une fin d’année 2011 réussie, les Marseillais n’entendent pas faire de cadeau pour leur premier match de l’année. « Il me manque la Coupe de France, rappelle Valbuena. On a envie de cette belle compétition. » Que l’OM n’a plus gagnée depuis 1989... Avant un déplacement à Caen mardi, en Coupe de la Ligue, et un mois de janvier marqué par le départ des « Africains » pour la CAN, l’équipe de Didier Deschamps veut commencer 2012 avec le sourire : « Si on est sérieux et rigoureux, il ne devrait pas y avoir de souci », avance Valbuena. Place aux actes.