RMC Sport

Lacombe : « On l’attendait depuis 38 ans »

-

- - -

Qualifié pour la finale de la Coupe de France, tous les Rennais ne rêvent que d’une chose : renouveler l’exploit de 1971 au Stade de France, le 9 mai prochain.

Pierre Dréossi a évoqué "une grande joie attendue depuis 38 ans" concernant cette finale de Coupe de France à venir. Le dernier titre du Stade Rennais remonte en effet à 1971, et c’était déjà dans cette même compétition. Il rêverait par ailleurs en tant que breton d'une finale 100% bretonne et rouge et noir face à Guimgamp (qui affronte Toulouse mercredi soir). Le manager général du Stade Rennais ne néglige toutefois pas le championnat qui reste encore un objectif.

Guy Lacombe a de son côté tenu avant toute chose à présenter ses "excuses auprès de M. Bazdarevic et de sa famille" pour ses propos tenus la veille en conférence de presse (le coach rennais avait évoqué le côté théâtral et vicieux du football d'ex-Yougoslavie d'où est originaire l'entraîneur grenoblois, ndlr). Au sujet de la rencontre, l’entraîneur rennais évoque "la supériorité technique, physique et mental" de son équipe et évoque cette finale comme une récompense pour son groupe. Il tient à féliciter Grenoble pour son parcours en championnat, et reste mystérieux quant à son avenir personnel déclarant n'avoir "encore rien décidé".

Par ailleurs, on apprend que le gardien rennais Nicolas Douchez a quitté le terrain à la mi-temps, en raison de fortes douleurs dorsales qu'il ressent depuis quelques temps déjà.

La rédaction du Multilive