RMC Sport

Le PSG veut tourner la page mercato

-

- - -

Après avoir traversé un mercato d’hiver agité, les Parisiens retrouvent les affaires courantes avec un déplacement à Martigues ce mercredi (17h) en 8e de finale de Coupe de France. Dans quel état d’esprit ?

Le PSG a trouvé la recette pour oublier son mercato mouvementé : un 8e de finale de Coupe de France bouillant à Martigues, ce mercredi (17). Histoire de se laver l’esprit après ces dernières heures sous hautes tensions, entre le bras de fer remporté par Stéphane Sessègnon et la non-venue de Dimitri Payet.

Pas de quoi pourtant perturbé Antoine Kombouaré qui refuse de considérer son groupe amoindri. « Sessègnon ne jouait pas, souligne-t-il. J’ai moins de solution, mais mon groupe n’est pas affaibli. Ça fait quinze jours que Sessegnon n’était plus à l’entraînement et qu’il ne voulait plus jouer. A partir de là, il n’existe plus. Depuis qu’il est parti, nous avons perdu une demi-finale (ndlr : contre Montpellier en Coupe de la Ligue). On continue à avancer et à gagner des matchs. La vérité est là. »

Kombouaré : « Sessegnon n’était pas récupérable »

C’est en s’appuyant sur le montant de ce transfert (7M€, « une proposition fantastique » dixit Kombouaré) que le technicien a tenu à désamorcer les rumeurs de désaccord entre lui et sa direction. Il y a une semaine, le Kanak martelait à ceux qui voulaient bien l’entendre que son milieu ne quitterait pas la Capitale. Changement de cap ce mardi : « Quand les décisions sont prises, nous sommes tous d’accord. Nous sommes solidaires. Pour Sessegnon, je pense qu’il n’était pas récupérable. »

Quant à Dimitri Payet, c’est à Saint-Etienne qu’il disputera la fin de la saison. Le PSG a bien tenté d’enrôler l’ancien Nantais dans les dernières heures du mercato, Sans succès malgré le bras de fer initié par le Réunionnais avec les Verts. Lancé un peu tard dans ce recrutement, Paris n’est finalement pas parvenu à ses fins. Au club on signale quand même que de nombreux CV et de nombreuses propositions sont arrivées sur le bureau de l’entraîneur kanak. « Pour moi, aucune de correspondait au profil que je souhaitais », conclut-il. L’ancien défenseur central est prêt à se lancer dans la dernière ligne droite avec son effectif actuel.

P.Ta. et L.B.