RMC Sport

Locminé n’a « pas vraiment peur » du PSG

-

- - -

L’euphorie gagne peu à peu la petite commune morbihannaise. Dimanche, Locminé-Saint Colomban (CFA2) défiera le PSG en 32e de finale de la Coupe de France. Une affiche de gala, délocalisée à Lorient, que toute une ville attend avec impatience. Et sans appréhension…

Jean Onno est une sorte de légende locale. A 80 ans, il a signé sa 68e licence avec Locminé Saint-Colomban cette saison. Après avoir débuté en tant que joueur à l’âge de 12 ans, il a quasiment tout fait au club. Il en a même assuré la présidence de 1978 à 1991. Aujourd’hui bénévole, il s’apprête à vivre un moment magique. Dimanche après-midi, c’est lui qui donnera le coup d’envoi du 32e de finale de Coupe de France face au PSG. Dans un stade du Moustoir plein à craquer (il ne reste que 1000 places en vente), l’émotion promet d’être au rendez-vous. En attendant, à quelques kilomètres de là, la pression est déjà montée d’un cran à Locminé. La petite commune du Morbihan et ses 4 000 habitants sont remontés à bloc. Depuis quelques jours, les posters du club de CFA2 ont remplacé les décorations de Noël dans les rues. Les vitrines des commerçants regorgent d’écharpes et de perruques vertes et rouges. La réception du leader de la Ligue 1 ressemble à un prolongement des fêtes de fin d’année.

Aujourd’hui, les enfants et les enseignants de l’école Notre-Dame seront tous vêtus aux couleurs de leur équipe. Le curé Yves Carteau a même prévu de lire un petit message d’encouragement avant la messe dominicale. Une mobilisation qui décuple la motivation des amateurs bretons. « L’échéance approche donc la pression monte tranquillement, résume le gardien Erwan Flégéo, employé dans l’agroalimentaire. On travaille dans de bonnes conditions. On attend le match avec impatience. On espère créer l’exploit ! » Un exploit qui sera difficile à aller chercher. En 2004, Locminé Saint-Colomban avait déjà disputé un 32e de finale de Coupe de France. Les Morbihannais, alors en DH, étaient tombés contre Brest (National), qui comptait dans ses rangs un certain… Franck Ribéry !

Laudic : « L’arrivée d’Ancelotti m’inquiète »

Ce week-end, l’opposition sera d’un tout autre calibre. « L’arrivée d’Ancelotti m’inquiète un peu, reconnait Hervé Laudic, le président du club. Avec un nouvel entraîneur, certains joueurs du PSG vont vouloir prouver qu’ils ont leur place dans cette équipe. C’est peut-être nous qui allons essuyer les plâtres. En plus, Gameiro connait parfaitement la pelouse du Moustoir après son passage à Lorient (2008-2011). » Des craintes que ne partage pas forcément l’ensemble de l’effectif. « Je n’ai pas vraiment peur, assure Flégéo, également capitaine. Que ce soit Nene, Pastore, ou un autre, ça ne change pas trop la donne. Par contre, il va falloir appréhender l’ambiance. Se lâcher dans un tel match, ça peut être plus difficile. » Plus petite ville encore en lice dans la compétition, Locminé a l’occasion d’entrer dans l’Histoire. « On va essayer d’être à la hauteur, conclut Laudic. On aura quelques nœuds à l’estomac à l’approche du match. » Et des étoiles plein les yeux au coup d’envoi.

Alexandre Jaquin avec Pierre-Yves Leroux, à Locminé