RMC Sport

OM: Eyraud vise les joueurs, pas Garcia, après la honte face à Andrézieux

Eliminé de toutes les coupes après sa défaite contre Andrézieux (N2) ce dimanche (2-0), en 32es de finale de Coupe de France, l'OM n'a plus gagné le moindre match depuis fin novembre. Après la rencontre, Jacques-Henri Eyraud a brièvement partagé sa colère froide avec un message adressé aux joueurs.

"Le groupe vit bien mais cela ne me suffit plus", a confié Jacques-Henri Eyraud, le visage fermé. Sa colère froide traduit le marasme d'un OM éliminé ce dimanche par Andrézieux, pensionnaire de National 2, en 32es de finale de Coupe de France (2-0). Marseille, désormais éliminé de toutes les coupes (Ligue, France et Ligue Europa), n'a plus gagné un match depuis fin novembre.

"Qu'on oublie cette soirée, parce que je ne compte plus la revivre"

"J'ai dit aux joueurs que je ne voulais plus entendre que ce groupe vivait bien, mais que je voulais qu'ils prennent le taureau par les cornes et qu'on oublie cette soirée, a brièvement expliqué le président de l'OM en zone mixte. Parce que je ne compte plus la revivre." Une réaction express pour un message aux joueurs donc, qui affronteront Monaco en Ligue 1 dans une semaine. 

"Rudi Garcia se démène"

Plus en longueur, Jacques-Henri Eyraud a réitéré son message au groupe sur Eurosport, appelant le groupe à une réaction rapide. "Ce que j'ai vu est inadmissible. Quand on est l'OM, on doit afficher des valeurs qui sont autres que celles qu'on a vues ce soir. Je suis très en colère, c'est ce que j'ai dit aux joueurs, on va essayer de trouver des solutions, raconte-t-il. C'est vrai que ce groupe vit bien malgré ce que je peux entendre. Mais cela ne me suffit plus. Il faut aussi qu'il montre un autre visage sur le terrain. Il faut maintenant une prise de conscience très claire des joueurs."

Le président de l'OM a aussi apporté son soutien à Rudi Garcia, semblant focalisé sur les joueurs. "Rudi Garcia est le coach que j'ai choisi, se démène pour trouver des solutions au manque de performance du club, ajoute Eyraud. Il faut travailler ensemble, se remettre en question. Je ne veux pas entendre que "ça va tourner". Il faut probablement faire des tests, changer et essayer de trouver une approche nouvelle." En Ligue 1 donc.