RMC Sport

Paris tient à sa Coupe

-

- - -

Logique vainqueur d’Angers mercredi soir (3-1), le PSG s’est ouvert les portes de sa douzième finale de Coupe de France. Les hommes d’Antoine Kombouaré défendront leur titre contre Lille le 14 mai au Stade de France.

On ne se débarrasse pas du PSG aussi facilement. Surtout en Coupe de France. Angers a bien cru pousser les hommes d’Antoine Kombouaré vers la sortie après le but de Sébastien Renouard (57e). Mais grâce à Mathieu Bodmer (22e) et Nenê (51e), Paris s’était mis à l’abri avant la réaction angevine. Les Parisiens se hissent donc en finale de la Coupe de France pour la douzième fois de son histoire, avec un bilan largement favorable (huit victoires pour trois revers). Qualifiés pour leur deuxième finale de rang, les joueurs de la capitale n’ont plus connu la défaite dans cette compétition depuis le 4 mars 2009. C’était à Rodez, club de National (3-1 ap).

Le pensionnaire de Ligue 2 n’a pas connu pareille réussite. La faute à des Parisiens bien en place et parfaitement emmenés par un Nenê très en jambes. Le Brésilien trouve la barre à la 44e minute avant de d’offrir le premier but à Bodmer. L’ancien Monégasque ne s’arrête pas là puisque c’est lui qui, à la 51e minute, double la mise d’une magnifique volée sur un service de… Bodmer. Le festival Nenê se poursuit à la 62e avec le 7e but en Coupe de France pour Hoarau sur un service du gaucher, cinq minutes après la réduction du score angevine. « J’ai fait deux passes décisive, mais pour moi, c’est comme si j’avais marqué trois buts, salive celui qui marquait là seulement son deuxième but de l’année. Je suis content, parce qu’en plus c’était l’anniversaire de mon fils et que je n’étais pas avec lui hier (ndlr : mardi). »

Nenê : « Comme si j’avais marqué trois buts »

Du côté de Gréogry Coupet, on se félicite de la prestation du Brésilien. D’autant qu’il retrouvera le Stade de France pour la deuxième fois d’affilée après une finale perdue l’année dernière contre le… PSG (1-0 ap). « Nenê nous a littéralement portés les six mois premiers mois, souligne le gardien. Ça peut-être plus difficile récemment, mais on a toujours eu confiance en lui. On s’est réuni, on a parlé, on lui a dit qu’on était à fond derrière lui, mais que lui aussi devait prendre conscience qu’il avait besoin de nous. Quand tout le monde est sur la même longueur d’onde, ça peut donner un match comme ce soir où tout le monde se régale. »

Avec ce succès, et sauf incroyable effondrement de Lille en championnat (il faudrait que le LOSC termine au-delà de la quatrième place), Paris s’assure une place dans la prochaine League Europa. Il pourrait même être la première équipe à conserver son trophée depuis Nantes en 2000. Mais comme en témoignent les dernières sorties du PSG, cette équipe-là peut désormais rêver à une fin de saison palpitante. Et on imagine aisément que les Parisiens sont prêts à signer sur le champ pour une nouvelle victoire en Coupe de France et une qualification pour la Ligue des Champions.

P.Ta avec FL