RMC Sport

PSG-OM : entre récupération et remobilisation

-

- - -

Comment Parisiens et Marseillais préparent-ils leurs retrouvailles dès mercredi en 8e de finale de la Coupe de France et à qui peut profiter cette « trêve » de 72 heures ? Nos consultants répondent.

Pas facile de gérer deux chocs au sommet en 72heures. Au lendemain du premier round, version Ligue 1, remporté dans la douleur par le PSG (2-0), les deux meilleurs ennemis ont déjà basculé sur leur 8e de finale Coupe de France, mercredi, au Parc des Princes (20h55). Basculé, le mot est sans doute trop fort car on zappe difficilement un tel événement. « Malgré la défaite, les Marseillais doivent être plutôt contents, estime Eric Di Meco. Selon moi, le dispositif ne devrait pas changer. Je ne pense pas qu’Elie Baup changera son équipe. » Oui mais comment remobiliser ses troupes en si peu de temps face à la meilleure équipe de l’Hexagone ? « L’ascendant psychologique est du côté du PSG, c’est vrai, mais ce revers peut aussi servir à l’OM, remarque Ali Benarbia. Car Elie Baup peut piquer ses joueurs en leur disant : « Vous n’allez pas perdre deux fois. »

Pour ce deuxième round, les Marseillais ont décidé de rester en région parisienne, à Chantilly. « C’est une bonne chose car ils ne ressentiront pas la déception des Marseillais, notamment des supporters ou du boulanger, souligne Ali Benarbia. Les joueurs restent encore dans le parfum du premier match. » Selon Luis Fernandez qui a apprécié la prestation des Marseillais au Parc des Princes, « il s’agit aussi de récupérer le plus rapidement possible. »

Benarbia : « A Paris, la pression est là à chaque match »

Du côté des Parisiens, basculer vers la Coupe de France n’est pas non plus aisé. Mais l’effectif pléthorique dont profite Carlo Ancelotti est un sacré atout. « A Marseille, il n’y a pas énormément de réserve, tandis qu’à Paris, on pourrait voir le retour de Jérémy Ménez ou de Thiago Silva, constate Luis Fernandez. Le PSG peut faire tourner. Et même faire deux équipes différentes ! »

Sur l’aspect psychologique aussi, le club de la Capitale, est en avance. Ali Benarbia : « Pour le PSG, cet entre-deux match est plus simple à gérer car la pression est là à chaque match. L’objectif sera surtout de se qualifier. Peu importe la manière, on retiendra que les Parisiens ont remporté leur deux matches contre l’OM. »

Le titre de l'encadré ici

PSG-OM : le choc !|||

Entretiens, analyses, réactions, vidéos... ne manquez rien de PSG-OM, le choc des 8es de finale de Coupe de France !

AB