RMC Sport

PSG-Saint-Etienne: une 13e Coupe de France pour Paris après une finale tendue

Le PSG a remporté la Coupe de France, en battant l'AS Saint-Étienne en finale (1-0). Le match a été marqué par l'exclusion de Loïc Perrin et les sorties sur blessure de Kylian Mbappé et Thilo Kehrer, à moins de trois semaines du quart de finale de Ligue des champions du club de la capitale contre l'Atalanta.

Une victoire à la Pyrrhus. Le Paris Saint-Germain a remporté la 103e édition de la Coupe de France, vendredi soir en s'imposant en finale 1-0 contre l'AS Saint-Étienne qui a fini en infériorité numérique. Sacré pour la 13e fois dans cette compétition, le club de la capitale a toutefois dû déplorer les blessures de Kylian Mbappé et Thilo Kehrer. Ce premier match officiel en France, depuis la période de confinement liée à la pandémie de Covid-19, s'est disputé dans un Stade de France limité à 5.000 spectateurs. Comme le veut la tradition, le président de la République Emmanuel Macron était parmi eux.

L'ouverture du score a été l'oeuvre de Neymar, opportuniste après un tir de Kylian Mbappé que Jessy Moulin n'a pu que repousser dans l'axe de sa surface (14e). Il s'agissait de la première grosse occasion parisienne, au cours d'une entame de match tendue et plutôt bien négociée par les Verts. Ils ont failli trouver la faille en premier, avec un poteau trouvé par Romain Hamouma dès la 5e minute.

Coup dur à 19 jours de l'Atalanta

Mais ces premières minutes sont finalement parues presque anecdotiques par rapport au fait de jeu majeur survenu à la 26e minute: la sortie sur blessure de Kylian Mbappé, victime d'un tacle particulièrement dangereux de Loïc Perrin. Cette faute grossière a logiquement provoqué l'exclusion du capitaine stéphanois de 34 ans, dont c'était peut-être le dernier match de sa carrière. Son coéquipier Denis Bouanga dénoncera néanmoins une "injustice" à la pause. Une grande échauffourée entre la plupart des acteurs a en tout cas poussé l'arbitre Anthony Delerue a dégainer une flopée d'avertissements. Marco Verratti, sur le banc de touche en tant que remplaçant, n'y a même pas échappé.

Touché à la cheville droite, Kylian Mbappé s'est longtemps tordu de douleur avant de se remettre sur pieds au bout de quelques minutes. Remplacé par Pablo Sarabia, le champion du monde a regagné les vestiaires en boitant, la tête basse. Même attitude pour Thilo Kehrer, en souffrance avec sa hanche quelques minutes plus tôt et contraint de céder sa place à Colin Dagba (20e). Ces deux blessures doivent susciter une grande inquiétude dans les rangs parisiens, à une semaine de la finale de la Coupe de la Ligue contre l'Olympique Lyonnais et, surtout, à moins de trois semaines du quart de finale de la Ligue des champions contre l'Atalanta (12 août à Lisbonne, en exclusivité sur RMC Sport 1). La gravité de leur blessure devra être précisément établie pour déterminer la durée d'une éventuelle indisponibilité.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Moulin a évité le deuxième but

Les Verts, déjà ébranlés par l'ouverture du score, se sont clairement éteints en passant à dix. Ils ont dû s'en remettre à leur gardien Jessy Moulin, auteur de plusieurs parades importantes pour éviter l'aggravation du score (25e, 45e+7, 59e, 72e, 73e). Plusieurs d'entre elles ont notamment concernés Angel Di Maria, menace constante pour la défense.

Ce résultat fait les affaires de l'OGC Nice qui, grâce à sa cinquième place en championnat, récupère le billet qualificatif pour la Ligue Europa normalement réservé au vainqueur de cette finale (le PSG est déjà qualifié pour la Ligue des champions). Ce pourrait être au tour du Stade de Reims, sixième de la Ligue 1, d'en profiter dans une semaine, si les hommes de Thomas Tuchel remportent aussi la finale de la Coupe de la Ligue contre l'Olympique Lyonnais. Ce sera aussi au Stade de France.

Julien Absalon