RMC Sport

Quand Ben Arfa confiait son mal être au PSG en plein match

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa - AFP

"Ils ne m’aiment pas" aurait déclaré l’attaquant du PSG Hatem Ben Arfa à un joueur d’Avranches le 5 avril dernier pendant le quart de finale de la Coupe de France face à l’équipe de National.

Hatem Ben Arfa est sans filtre. Il dit souvent ce qu’il pense. Même à des inconnus. Ce fut le cas avec Sylvestre Guyonnet, joueur d’Avranches, son adversaire en quart de finale de la Coupe de France le 5 avril dernier. Ce soir-là, à Caen, l’attaquant du PSG est titulaire pour la première fois depuis deux mois. Clairement pas dans les petits papiers d’Unai Emery, il profite de ce match de Coupe pour flamber en marquant deux des quatre buts parisiens (0-4).

"Ah gros, c'est compliqué"

Une réussite qui ne suffira pas à lui redonner le moral comme le démontre l’anecdote racontée ce jeudi à L’Equipe par Sylvestre Guyonnet : "Pendant un corner, je lui ai dit : "Ne lâche rien, ça va venir." Et là, alors qu’on ne se connaissait pas, il me répond : "Ah gros, c’est compliqué, ils ne m’aiment pas…"" Pas sûr qu’il ait changé d’avis depuis.

Dans le même article, les différents protagonistes reviennent sur la discussion entre Hatem Ben Arfa et le chef d'Etat du Qatar, point de rupture selon le clan Ben Arfa. Le joueur a interpellé l'émir Al-Thani d'un "j'arrive plus facilement à vous parler qu'à joindre Nasser", une boutade selon son clan mais très mal encaissée par Nasser Al-Khelaïfi: "Nasser lui (Ben Arfa) a fait un regard très noir. Là, Hatem s'est dit: "Ouuh, ça ne lui a vraiment pas plu" a confié une source anonyme à L'Equipe.

Depuis le match d'Avranches, l'ancien joyau de Nice n'est plus apparu sur une feuille de match du PSG.

A lire aussi>> PSG-Nice, Mario Balotelli: "Je voulais jouer contre Neymar, moi"

VIDEO - Quel club serait parfait pour Hatem Ben Arfa selon l’After