RMC Sport

Red-Star-OM, une affiche sous surveillance

Stade de France

Stade de France - -

Un dispositif de sécurité important sera déployé samedi soir au Stade de France lors du 32e de finale de Coupe de France. Si la police parisienne ne craint pas la venue des supporters marseillais, elle redoute la présence de sympathisants du PSG qui pourrait déboucher sur des affrontements.

Ce n’est pas un PSG-OM. La rencontre n’est même pas officiellement classée à risques. Mais la sécurité sera tout de même accrue samedi soir au Stade de France. A 20h45, le Red Star accueille Marseille en 32e de finale de la Coupe de France. Une affiche « vintage » qui devrait à peine remplir la moitié du stade. Pourtant les forces de l’ordre prennent l’événement très au sérieux. « C’est tout de même un match qui présente des risques, assure Olivier Dagousse, commissaire à la Préfecture de Police de Paris. D’une part, parce que les supporters marseillais viennent en région parisienne. Et d’autre part, parce que l’affluence sera importante. On attend 35 000 personnes sur le stade et aux alentours. Des incidents sont toujours à craindre pour ce type de confrontation. »

Une confrontation aux portes de la capitale qui pourrait attirer un certain nombre de perturbateurs. « On ne peut pas exclure que des personnes du PSG viennent pour en découdre ou se livrer à des provocations envers les supporters marseillais, reconnait le commissaire d’état-major. Ces derniers ne devraient pas être extrêmement nombreux. On table sur environ 1500 fans marseillais, en comptant les sympathisants d’Ile de France. Mais on fera tout pour empêcher et dissuader les altercations entre groupes de supporters. » La dizaine de cars en provenance des Bouches du Rhône sera prise en charge et escortée jusqu’à l’enceinte dionysienne. Sur place, environ 800 policiers et gendarmes seront déployés pour assurer la sécurité et la circulation.

Le Red Star ne voulait pas du Parc des Princes

Les transports en commun feront également l’objet d’une surveillance particulière. La salle de commandement de la Préfecture de Police de Paris travaillera en étroite liaison avec le PC sécurité installé au Stade de France. Un dispositif, qualifié d’ « important » par la PPP, qui devrait permettre d’empêcher d’éventuels débordements. « Il n’était pas question pour nous de nous inscrire dans la continuité des PSG-OM au Parc des Princes, lâche Patrice Haddad, le président du Red Star. Le Stade de France démontre une autre légitimité. Il n’y a pas d’animosité naturelle entre nos deux clubs. On veut que ce soit populaire. » Reste à savoir si son appel sera entendu.

Alexandre Jaquin avec Rémi Perrot