RMC Sport

Coupe de la Ligue : Nantes et Troyes sont renversants

-

- - -

Vainqueur de Nice au terme d’un match fou (4-3), Nantes a composté son billet pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Pensionnaire de L2, Troyes prend également place dans le dernier carré après son succès contre Evian TG (3-1).

Le FC Nantes a retrouvé son sauveur. Muet depuis le 10 novembre et son but à Bordeaux (3-0), Filip Djordjevic est enfin sorti de sa torpeur. Et ce sont les Niçois qui en ont fait les frais. Car sans leur attaquant serbe, les Nantais n’auraient sans doute jamais vu les demi-finales de cette Coupe de la Ligue. Rapidement menés après l’ouverture du score sur un coup franc direct de Didier Digard (0-1, 17e), déjà buteur lors de la victoire niçoise à la Beaujoire en Coupe de France (2-0, le 5 janvier), les hommes de Michel Der Zakarian ont réussi à renverser la situation au prix d’une seconde période de haut niveau et très riche en buts. Mais surtout grâce à l’efficacité retrouvée de son capitaine, parfaitement épaulé par un Serge Gakpé intenable.

C’est sur deux services parfaits de l’ancien Monégasque que Djordjevic a scoré deux fois en frappant en première intention (48e, 52e). La suite a été un incroyable enchaînement de buts qui a finalement tourné en faveur des Canaris : Timothée Kolodziejczak (2-2, 72e), Oscar Vizcarrondo (3-2, 77e), Dario Cvitanich (3-3, 85e) et enfin Serge Gakpé (4-3, 87e). Déjà sixième de Ligue 1, à seulement deux points de Saint-Etienne (4e), le FCN épice donc encore un peu plus sa fin de saison avec cette place dans le dernier carré.

Troyes fait de la résistance

Si Nantes a pu compter sur un grand Filip Djordjevic, Troyes a également eu son homme fort. Et comme souvent, c’est Benjamin Nivet qui a enfilé le costume du sauveur. A 37 ans, le capitaine de l’ESTAC a été impliqué sur deux des trois buts de son équipe. Le premier, il s’est chargé de l’inscrire lui-même après un bon relais avec Yoann Court (1-0, 32e). Puis, d’une astucieuse déviation, il a mis sur orbite Ghislaim Gimbert (2-0, 44e). La réduction de l’écart de Clarck Nsikulu (2-1, 68e) a fait passer des frissons dans les travées du stade de l’Aube mais Jimmy Cabot a clôt les débats dans les dernières secondes (3-1, 90e). Les hommes de Jean-Marc Furlan, seulement 11es de Ligue 2, rejoignent donc Nantais et Parisiens en demies, en attendant le dernier quart de finale entre Lyon et Marseille ce mercredi soir (21h).

A lire aussi :

>> Riolo : « Et le PSG gagne encore… »

>> Toute l'actu de la Coupe de la Ligue

>> Paris reste en lice sur tous les fronts

AA