RMC Sport

Coupe de la Ligue: Paris domine largement Monaco et s'offre un quatrième sacre d'affilée

Les Parisiens ont largement dominé Monaco, ce samedi, pour décrocher leur quatrième Coupe de la Ligue d'affilée (4-1).

Les Parisiens ont largement dominé Monaco, ce samedi, pour décrocher leur quatrième Coupe de la Ligue d'affilée (4-1). - AFP

Après une entame de match parfaite et malgré le sursaut monégasque, le PSG s'est largement imposé, ce samedi au Parc OL, face à Monaco (4-1) en finale de Coupe de la Ligue. Paris remporte là son quatrième titre d'affilée dans la compétition.

Le bon coup d’Unai Emery

Unai Emery a réussi son coup. Titulaires au Parc OL, Julian Draxler, Angel Di Maria et le trio Motta-Verratti-Rabiot lui ont vite donné raison. Le duo d’ailiers se rendant la politesse pour les deux premiers buts parisiens (4e, 44e). Les trois milieux, et notamment Thiago Motta, préféré à Blaise Matuidi, conservant parfaitement le ballon et pressant idéalement les Monégasques dans l’entrejeu. Le bon choix tactique.

Cavani survole la Coupe de la Ligue

C'est quasiment devenu une habitude. En finale de Coupe de la Ligue, Edinson Cavani claque ses deux buts. Comme en 2014, face à Lyon (2-1). Comme en 2015, face à Bastia (4-0), l'attaquant uruguayen a inscrit un doublé face à Monaco, samedi. Et, avec onze buts dans la compétition, Cavani dépasse ainsi l'ancien Parisien, Pedro Miguel Pauleta. Devenant le meilleur buteur parisien en Coupe de la Ligue.

Mbappé stoppé net

Le gamin n’a pas pu s’exprimer. Bien muselé par la paire Silva-Kimpembe et trop peu aidé par ses partenaires, Kylian Mbappé peut logiquement sortir déçu de cette finale. Après un mois de mars de folie (7 buts, en Ligue 1, Coupe de France et Ligue des champions), le néo-international n’a même pas tenté une seule frappe dans cette rencontre. Frustrant.

L’absence de Fabinho a coûté cher

Fabinho leur a manqué. Au milieu de terrain, Tiémoué Bakayoko et Joao Moutinho ont vite paru orphelins de leur Brésilien. Sans jamais trouver leur rythme. Sur une perte de balle, Bakayoko a lancé les Parisiens vers l’ouverture du score dès la 4e minute, ne pouvant même pas compter sur son acolyte au milieu, trop facilement dépassé. Désorganisé, le milieu monégasque n’a ensuite pas pu épauler une défense trop vite déséquilibrée, ce samedi, au Parc OL. Un seul être vous manque…

A lire aussi >> Monaco-PSG: les buts de Draxler, Di Maria, Cavani et Lemar en vidéo

Manque de solutions pour Jardim

Monaco a eu plus de trente minutes. Autant de temps pour recoller après le but d’Edinson Cavani (3-1, 54e). Mais, au moment de regarder son banc, Leonardo Jardim n’a pu que constater ce qu’il savait déjà. Fabinho, Falcao et Carrillo absents, le coach portugais a donc fait appel à Nabil Dirar et Irvin Cardona pour mener la révolte de l’ASM. Trop maigre pour peser face au banc parisien bien rempli.

La vidéo aurait pu changer le cours du match

Elle coupe le rythme, râlent quelques-uns. Elle brise les joies spontanées, se plaignent d’autres. Mais elle paraît juste. Objet de plusieurs discussions cette semaine, la vidéo, uniquement testée sur certains matchs internationaux, aurait bien pu changer le cours du match, ce samedi. Sur l’ouverture du score du PSG, Angel Di Maria a passé le ballon en profondeur à son coéquipier Julian Draxler (1-0, 4e)... en position de hors-jeu. Un bref coup d’œil au ralenti aurait permis de remettre le score à égalité.

A lire aussi >> Monaco-PSG: pourquoi le but de Draxler aurait été refusé avec la vidéo

Le PSG passe la quatrième

Paris est seul. Unique club à avoir remporté la Coupe de la Ligue quatre fois d’affilée. Se détachant là de son meilleur ennemi (OM, de 2010 à 2012), le PSG a décroché face à Monaco son septième sacre dans la compétition. Loin devant les trois triomphes de Bordeaux et de Marseille.

Fl.P.